FANDOM


Monaca Towa


Monaca Towa (塔和 最中 Tōwa Monaka; généralement écrit モナカ Monaka) est la principale antagoniste de Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls. Elle est le réel dirigeant des Soldats de l'Espoir.

Elle dirige la classe "Mage" et participe à l'instigation du la Chasse au Démons. Selon les autres membres, c'est sa "magie" qui leur permet de contrôler les robots Monokuma. Son titre est celui de Li'l Ultime Participante au Foyer.

Apparence Modifier

Monaca a des cheveux courts, bouffants et verts. Ses yeux sont de la même couleur, et ont un aspect assez étrange puisque parfois, ses pupilles semblent être celles d'un chat. Elle à un sert tête rouge à ruban sur la tête, une robe noire/bleue-gris foncée s'arrêtant au dessus du genoux, des manches longues, un col de chemise avec un ruban rouge passé autour. Ses chaussettes sont de la même teinte que sa robe, et s'arrêtent en dessous du genoux. Elle porte des ballerines blanches à sangles, et un badge argenté sur la poitrine, emblème des Soldats de l'Espoir. Elle est dans un fauteuil roulant rouge. Elle est très petite de taille et semble encore être une petite fille. Pâle, avec des pommettes roses, Monaca est plutôt mignonne et possède un regard très intriguant.

Personnalité Modifier

A première vue, Monaca semble être quelqu’un de très aimable et qui aime prendre soin des autres. Elle a une manière très enfantine et innocente de parler, ainsi que son apparence, qui le souligne.

Elle est très gentille et attachante, attentionnée, et adore cuisiner des choses en tous genres comme des cookies pour ses amis. On pourrait la considérer comme une parfaite petite sœur. D'une manière assez immature, elle aime parler d’elle à la troisième personne. 

Elle est pourtant très susceptible, et peut se vexer pour un rien, jusqu’aux sanglots, ce qui rend ses amis particulièrement précautionneux autour d'elle.

Cependant, en réalité, elle s'amuse manipule ses amis pour créer des conflits ou rassembler tout le monde autour d’elle pour arriver à ses fins. Elle admire Junko Enoshima plus que tout et n'importe qui, et n’aimerait en aucun cas qu’elle soit déçue d’elle.

Monaca est aussi bien un ange qu'un démon, tant sa personnalité semble changer du tout au tout en fonction des circonstances. Au fur et à mesure du jeu son masque tombe pour dévoiler ses vraies intentions, et son comportement clairement mauvais.

Dans Danganronpa 3, Monaca a cette même personnalité enfantine et manipulatrice. Cependant, elle apparaît déjà plus honnête, probablement car elle n'a personne a qui cacher sa véritable personnalité directement. Elle s'amuse à se moquer de Makoto Naegi, qu'elle qualifie de "raté", car c'est un homme qu'elle voit comme dépendant de ses amies.

A la manière de Junko Enoshima, elle semble assez facilement s'ennuyer dans Danganronpa 3, elle justifie cela par les discours incessants du Serviteur sur l'Espoir et le Désespoir qui l'ont assommé et gênée avec le temps. Elle déclare même qu'elle a grandit à sa façon, étant plus cynique, paresseuse et apathique que jamais. Elle fini d'ailleurs par arrêter de se battre pour le Désespoir, fatiguée à l'idée que l'Espoir gagnerait de toute façon, ce qui peut être considéré comme une retraite de ses jours d'antagoniste.

Histoire Modifier

Avant la Tragédie Modifier

Monaca est née d'un adultère entre une femme inconnue et son père, Tokuichi Towa, PDG du groupe Towa. Aucune de ses deux personnes ne voulait de cet enfant, si bien que sa mère l'a abandonné peu de temps après sa naissance, ce qui lui a valu d'être considérée comme égoïste et pitoyable de la part de Monaca.

Son père a songé à la laisser dans un orphelinat, mais cela n'a jamais fonctionné car, partout où elle allait, personne ne voulait d'elle, soi-disant car elle rendait son entourage mal à l'aise. Dès qu'elle souriait ou plaisantait, on la regardait de travers, comme si elle ne méritait pas de rire. Dès qu'elle parlait, tout le monde se taisait. Son demi-frère, Haiji Towa la considéré comme une erreur, quelqu'un avec qu'il ne voulait rien avoir à faire. Il a toujours été persuadé que Monaca allait détruire sa famille d'une quelconque façon.

Cette situation était plus qu'éprouvante pour Monaca qui, malgré les apparences, ne pouvait plus supporter ces conditions de vie. Autre que ses idées suicidaires, elle aurait aussi été abusée physiquement par sa famille. C'est pour cela qu'elle a prétendue devenir paraplégique suite à un "accident" pour attirer les faveurs et la tendresse des membres de sa famille. Son handicap lui permettait de recevoir un peu de compassion qu'elle n'avait jamais eu avant, et même un certain contrôle sur son entourage qu'elle trouvait grisant. Même si cela ne lui permettait pas d'avoir un réel amour, la pitié qu'éprouvaient pour elle son père et son demi-frère, qui pensaient être responsables de sa blessure, était suffisante.

Si Monaca a continué de vivre avec son père et son demi-frère, c'est bien grâce à ses multiples talents. S'ils n'aimaient pas y penser, Monaca était une génie, et, très jeune, elle est même devenue directrice générale de la branche robotique du groupe Towa, surpassant aisément Haiji. Mais son talent n'est pas limité au managment. Elle a aussi intégré l'école primaire Kibôgamine en temps que Li'l Ultime Participante au Foyer. Elle était affiliée à la classe des élèves turbulants aux côtés de Nagisa Shingetsu, Kotoko Utsugi, Jataro Kemuri et Masaru Daimon. Elle aimait plus que tout la classe qui lui permettait de discuter et partager des opinions avec ses camarades, et son talent l'a aidé à acquérir de nombreuses compétences sociales, notamment la manipulation.

Monaca restait, de part sa situation, une enfant particulièrement instable, elle a même réussi à faire participer ses camarades dans un suicide collectif, qui n'était qu'une blague pour son propre amusement, étant donné qu'elle comptait laisser les autres enfants mourir sans participer. Son plan a néanmoins été arrêté par l'intervention de Junko Enoshima qui a vu en ces enfants un moyen de parvenir à ses fins. Junko a ainsi réussi à réconforter chaque enfant, dont Monaca, en leur donnant amour et tendresse, ce qu'aucun n'avait eu jusque là. Cependant, c'était principalement Monaca qui intéressait Junko, de part sa place dans le groupe Towa. Monaca a accepté d'aider Junko à produire en masse des Monokuma, en connaissance de cause, mais avait choisi d'ignorer le fait qu'elle était utilisée, car trop admirative de celle qu'elle considérée comme sa "lumière". Avec son rôle de chef de la branche robotique, elle prétendait juste à son père que les Monokuma étaient des robots domestiques qui aideraient la population, ce à quoi il a cru, probablement car il ne voulait pas étendre sa participation au projet de Monaca au delà du minimum. Temps que le projet de Monaca était viable économiquement, sa famille ne voulait pas s'impliquer, lui laissant un libre arbitre total.

C'est ainsi que les Monokuma ont vu le jour, dans la ville pourtant "épargnée" par la Tragédie de Towa City.

Pendant la Tragédie Modifier

Les Monokuma créées par le groupe Towa ont été utilisé pour des meurtres de masse pendant la Tragédie. Monaca a aussi profité de son influence pour fabriquer des casque à la tête de Monokuma capable de laver le cerveau des personnes les portant. En les offrant aux enfants de la ville de Towa City, elle a ainsi réussi à créer les "Enfants Monokuma", qui suivaient le moindre de ses ordres.

Quand son père a découvert la supercherie, il a essayé en vain de stopper la production, mais Monaca l'a fait changer d'avis en le menaçant de dévoiler au monde entier que le groupe Towa, gérant d'un des ultimes bastions de paix de l'Humanité, était en fait en grande partie responsable de la Tragédie qui dévastait le monde.

Pour le convaincre définitivement, elle a aussi proposé à son père de continuer la fabrication, mais aussi de créer des armes capables de lutter contre les Monokuma, ce qui permettait au groupe d'engrenger encore plus d'argent, mais aussi d'avoir un soutien infaillible de l'opinion publique et des Ultime Désespoir, plus que bénéfique en cette situation.

Après la mort de Junko, son influence a commencé à baisser, au même titre que la gravité de la Tragédie, et la Fondation Futur, elle, grandissait de plus en plus. C'est à ce moment là que son père a vu une oportunité de briser son alliance avec les Ultime Désespoir, et un moyen de stopper la production de Monokuma. Pour lutter contre cela, Monaca a simplement ordonné la mort de son père, dont la gorge a été tranchée par des robots. Haiji a été témoin de ce meutre, et a réussi à s'échaper, au prix d'un bras fracturé, et a décidé de détruire tous les Monokuma, et de venger son père.

Nagisa, Masaru, Jataro, et Kotoko ne savaient pas trop comment gérer la mort de Junko, qui était tout pour eux. Elle leur avait appris qu'ils devraient créer leur paradis, pour eux et tous les autres enfants. Monaca les a donc encouragé à suivre cette voie, et ne pas abandonner leurs espoirs. Leur animosité envers les adultes n'a fait que grandir, si bien qu'ils ont finis par les appeler "Démons" et organiser des chasses pour les éliminer. Ensemble, ils ont décidé de former les Soldats de l'Espoir, fondateurs d'un paradis où ceux qu'ils considéraient comme les assassins de "Grande sœur Junko" seraient annihilés.

Cependant, le vrai but de Monaca n'était ni le paradis, ni la vengeance. Son seul but était de former un parfait successeur à Junko Enoshima ("Junko Enoshima II") et créer une guerre sans précédent. Cette idée semblait venir de Kurokuma, qui assistait déjà Monaca depuis quelque temps apparemment.

Monaca était aussi celle à l'origine de la "Chasse aux Démons", un jeu morbide où certains adultes malchanceux devenaient des proies que les Soldats de l'Espoir devaient éliminer le plus vite possible. Ces cibles pouvaient se repérer grâce à un bracelet qui les empêchaient de quitter la ville.

Quand les Soldats de l'Espoir ont croisé le chemin de Nagito Komaeda, ils ont songé à l'éliminer, mais par concours de circonstances, ils ont fait de lui leur esclave. Cependant Monaca semblait être au courrant de sa véritable identité, et a décidé de s'allier avec lui malgré leurs objectifs différents. Le "Serviteur" (comme se faisait alors appeler Nagito) devaient guider Komaru Naegi à travers le jeu, et la faire parvenir, plus déterminée que jamais, au QG des Soldats de l'Espoir : Towa Hills.

Pour ce faire, le Serviteur a passé un pacte avec Tôko Fukawa en lui affirmant que si elle se chargeait d'escorter Komaru à travers son aventure, il libérerait Byakuya Togami, prisonnier à Towa Hills.

Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls Modifier

Prologue : Les Soldats de l'Espoir Modifier

Monaca Appears

Monaca apparaît pour la première fois aux côtés des autres Soldats de l'Espoir, sur la plateau de télévision de la chaîne d'informations de Towa City. C'est elle qui prend la parole pour prévenir chaque adulte que la Chasse a commencé, et qu'ils seront traqués et massacrés. Après un bref au revoir, elle arrête l'émission.

Sa seconde apparence se fait dans le dirigeable Excalibur, quand elle et les autres se présentent à Komaru Naegi après l'avoir capturée, et l'introduisent au jeu. Elle explique avec entrain qu'elle est la Li'l Ultime Participante au Foyer, et s'autoproclame "bout-en-train de la fête". C'est aussi elle qui explique le but des Soldats de l'Espoir, créer un paradis fait par des enfants, pour des enfants, où les "démons", à comprendre les adultes, n'existeraient pas. Après cette brève explication, le Serviteur apparaît pour attacher le Monobracelet au poignet de Komaru, désormais cible privilégiée du jeu.

Ensemble, les Soldats de l'Espoir activent une trappe qui fait tomber Komaru du dirigeable, loin d'eux, et ainsi la chasse débute.

Chapitre 2 - La Légende d'une Révolution Modifier

Monaca mourning

Après la supposée mort de Masaru Daimon, Monaca, avec l'aide de Jataro Kemuri et Kotoko Utsugi, érige un autel en sa mémoire. Monaca n'est pas réellement touchée par la mort de leur dirigeant, et fait simplement cela pour s'amuser, et pour convaincre les autres membres que la disparission de Masaru est définitive.

Nagisa Shingetsu a essayé de défendre l'hypothèse que Masaru était peut-être encore vivant, mais a juste réussi à énerver Monaca. A l'aide du jugement des autres membres et de son utilisation des traumatismes et sentiments de Nagisa, elle réussit à persuader Nagisa que tenter de retrouver Masaru est inutile. Pour assurer que Nagisa reste bien de son côté, elle l'élève au rang de Dirigeant des Soldats de l'Espoir, à la place de feu Masaru.

Elle part ensuite de son côté, prétendant avoir des choses à faire, ce qu'aucun autre membre ne questionne, probablement pensant qu'elle doit utiliser sa "magie" pour faire apparaître de nouveaux Monokuma.

Chapitre 3 - Terrain de Combat pour Jeune Fille Mignonne Modifier

Kotoko and Monaca

Après la disparition d'un autre membre, Jataro Kemuri, l'ambiance commence à changer chez les Soldats de l'Espoir. Kotoko, qui soutenait Monaca, commence à se poser des questions elle aussi, alors que Nagisa est ailleurs, occupé avec sa nouvelle tache. Monaca déclare qu'elle avait été ennuyée de pleurer la mort de Masaru, et donc qu'elle ne le ferait pas pour Jataro. Pour punir Kotoko de son manque d'obéissance, elle la manipule elle aussi, en abusant de son traumatisme et en employant certains mots très crus et même la violence, laissant Kotoko dans un état lamentable.

Le vrai visage de Monaca commence à se dévoiler de plus en plus.

Chapitre 4 - La façon dont nous Vivons Modifier

Après avoir aidé Komaru pour construire le Paradis, Nagisa retourne auprès de Monaca pour s'expliquer. A ce stade, Monaca est déjà bien assurée de la réussite de son plan, et ignore donc totalemement les justifications de Nagisa, car elle n'en a que faire du Paradis.

Maintenant seuls depuis la fuite de Kotoko, Monaca dévoile son vrai objectif à Nagisa, dévasté par la situation. Elle

Monaca and Nagisa

abuse sentimentalement de lui en l'embrassant, pour assurer son contrôle, et l'humilie en l'appelant pervers pour aimer Monaca. Elle affirme aussi pouvoir faire d'autres "faveurs" à Nagisa s'il reste de son côté et continue de la servir. A l'apogée de sa panique, Nagisa tente de frapper Monaca pour l'éloigner, mais celle-ci continue malgré tout à l'épuiser mentalement. Elle lui dit qu'elle n'a jamais rien attendu de lui depuis le début, car il n'est qu'un enfant incapable, ce qui est inconcevable pour Nagisa et le milieu dans lequel il a évolué. Ce comportement fait plonger Nagisa dans un désespoir si profond qu'il semble vidé de toute force mentale après cela.

Avant le final, Monaca apparaît en déclarant qu'elle s'attendait à ce que Nagisa soit déjà mort à l'heure qu'il est, elle se met donc en place, prête à accueillir Tôko Fukawa et Komaru.

Chapitre 5 - "Absolute Despair Girl" Modifier

Komaru, Tôko et Haiji rejoignent finalement Monaca dans l'Excalibur. Après avoir révélé, à la surprise générale, que Monaca n'a jamais été handicapée, elle décide d'affronter des les héros dans son robot avec l'assistance de

Kotoko in her robot

Kurokuma, son dernier allié. Son robot est plus imposant et plus puissant, combinant les caractéristiques des autres robots des Soldats de l'Espoir. Après sa défaite, Kurokuma est envoyé loin, explosé, ne laissant de lui qu'une tête fonctionnelle à la manière de Shirokuma.

Monaca offre ensuite à Komaru le controlleur qui dirige tous les Monokuma de la ville, lui offrant la possibilité d'arrêter le carnage. A ce moment précis, Kotoko arrive et prévient Komaru des risques d'une telle action : si Komaru décide de briser cette manette, alors tous les casques des enfants Monokuma exploseront, tuant au passage tous leurs porteurs. Un tel contrôle sur les enfants Monokuma laisse comprendre que c'est Monaca qui leur a indiqué d'exécuter les anciens membres des Soldats de l'Espoir, et qu'elle est responsable de ces tragédies aussi. Aussi, Komaru commence à hésité, déchirée entre les conseils pressants de Kotoko, et les plaintes presques violentes d'Haiji, alors Monaca décide de saisir cette chance pour montrer à Komaru une vidéo deux adultes, très similaires à ses parents, morts dans une chambre de torture. Noyée dans le desespoir et la panique la plus totale, Monaca en profite pour énoncer son vrai plan : créer une Junko Enoshima II en la forçant à tuer des centaines d'enfants innocents. Cet acte aurait pour conséquence de créer une guerre entre Towa City et la Fondation Futur, et faire repartir la Tragédie de

Soudainement, Tôko s'empare da la manette, fatiguée de ses débats et disputes qui nuisent à Komaru. Monaca questionne ce geste, étant donné que cette trahison de leur pacte revient à condamner Byakuya Togami, qui est en plus un membre important de la Fondation Futur, mais Tôko répond qu'elle ne voulait pas laisser le désespoir se répendre sur Komaru, les enfants ou nulle part d'autre ailleurs. Haiji, quant à lui, se laisse de plus en plus aller à ce désespoir, refusant de croire que le controlleur pourrait faire du mal à qui que ce soit, ou bien prétendant même que cet acte serait justifiable compte tenue de la souffrance qu'ont dû endurer les adultes pendant la chasse, c'est Kotoko qui parvient à l'occuper en l'attaquant, laissant le champ libre à Tôko.

Le Big Bang Monokuma apparaît alors, attaquant le dirigeable. Tout le monde semble surpris, car seuls les Towa devraient être en mesure de diriger ce robot. Tout le monde parvient à fuir, sauf Monaca, qui décide de rester dans la pièce malgré tout, sourire aux lèvres, prête à accepter la fin de son plan, et son échec, sans sembler trop affectée, si ce n'est cet air totalement fou peint sur son visage.

Monaca ne meurt pas de cet assaut, mais reste bloquée sous les décombres et est laissée pour morte par tous les autres. Sa frustration est à son paroxysime, pas d'être bloquée et blessée, mais de voir une fin si fade, sans vie, elle finit donc par se laisser bercer par son désespoir alors que le plafond s'écroule de plus en plus.

Épilogue - Le Monde Changeant que Nous Avons Créé Modifier

Monaca and Servant

C'est le Serviteur qui, contre tout attente, revient aider Monaca à sortir des décombres. Cette fois-ci ironiquement devenue paraplégique, il doit la porter sur son dos le long du chemin. Épuisée, elle lui demande pourquoi il est revenu, et il lui explique que lui aussi est insatisfait par ce dénouement, et lui propose de continuer son plan, et de devenir elle-même la nouvelle Junko Enoshima. Il lui propose de l'aider dans cette tache, et lui affirme, qu'ensemble, ils pourraient créer une copie encore plus parfaite que l'originale. Monaca accepte, visiblement soulagée et amusée de s'être trouvé un nouvel allié.

Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Futur Modifier

Épisode 04 - Qui est un Menteur Modifier

Après l'attaque de Jûzô Sakakura sur Miaya Gekkohara, cette dernière tombe sur le sol, et semble être inconsciente. La scène change pour montrer Monaca, plus âgée, entrain d'essayer de redémarrer "ça", ce qui dévoile qu'elle est en réalité la personne contrôlant "Miaya".

Épisode 05 - Rêves de Jours Distants Modifier

"Miaya" rattrape Makoto Naegi et Aoi Asahina après s'être rétablie de l'attaque de Jûzô. On peut voir Monaca utiliser ce qui ressemble à un joystick pour contrôler "Miaya".

Épisode 06 - Aucun Homme n'est une Île Modifier

A la vue de Makoto proche du désespoir Monaca (qui était entrain de manger quelques bonbons par delà son écran) décide d'utiliser "Miaya" pour faire une tirade sur pour Aoi et Makoto devraient continuer à se battre. Ce discours n'était pas vraiment sincère du côté de Monaca, qui semble déçue de voir "L'Ultime Espoir" si dépendant des deux filles qui l'accompagne. Elle se demande comme un raté pareil a réussi à venir à bout de Junko Enoshima, son ancienne idole.

Épisode 07 - "Ultra Despair Girls" Modifier

Au début de l'épisode, Monaca est vue en face d'une armée de Monokuma, entrain de se plaindre d'à quel point les batailles entre l'Espoir et le Désespoir sont prévisibles, car l'espoir semble toujours gagner. Elle déclare cependant qu'elle continuera de se battre pour montrer au monde à quel point le désespoir est magnifique.

On apprend un peu après qu'elle à choisie de s'établir à la périphérie de Towa City, alors qu'elle observe Komaru Naegi et Tôko Fukawa progresser ensemble à travers la ville. Les deux aviaent pour mission (donnée par Byakuya Togami) de la rechercher. Leur amitié et leur envie de se battre pour l'espoir la dégoûte plus explicitement qu'avant. Monaca commence à se demander si ce monde est bien fait pour elle, et décide de fuir la planète ou bien de la détruire, mais semble déjà avoir fait son choix.

Elle accueille les deux filles dans une pièce où sont rassemblés tous les robots qu'elles ont combattues lors de leur première aventure, et apparaît sur un écran, déclarant que le désespoir l'emportera cette fois-ci. Au moment même où elle active les robots, et quelques Monokuma, Monaca abandonne, et, se faisant, explose sa base en entier.

Ayant survécues à cette explosion, Komaru et Tôko parviennent à trouver le van dans lequel Monaca vit, recluse, entourée de déchets et divertissements en tout genre. Elle explique qu'elle n'est pas le mastermind du Dernier Assassinat Mutuel, et qu'elle a simplement rejoint pour pouvoir observer Makoto, en tuant la véritable Miaya pour usurper son identité. Elle admet aussi être celle qui a mis en scène la mort d'Aoi, pour s'amuser.

Enfin, Monaca déclare qu'elle en a assez de ces histoire d'espoir et de désespoir, contredisant sa première tirade face aux Monokuma, et que l'obsession du Serviteur pour la faire devenir une parfaite copie de Junko Enoshima l'a écœuré de ces histoires.

Si elle assure ne pas savoir qui est le vrai mastermind de ce jeu, elle informe Komaru et Tôko qu'un des survivant de l'Assassinat Mutuel allait probablement mourir à cause des actions de Makoto. Même si elle sait de qu'il s'agit, elle décide de garder le secret. Elle appelle alors les Monokuma, et utilise leur propulseur pour s'envoler dans l'espace, où elle sera enfin tranquille, loin de ses pensées sur l'espoir et le désespoir.

Épisode 09 - Tu es Ma Raison de Mourir Modifier

La prédiction de Monaca s'avère correcte, et Kyôko Kirigiri meurt à cause de son action interdite. Monaca a su le déterminer grâce à un système implémenté dans "Miaya" qui lui permettait de lire les code NG de tous les participants.

Épisode 11 - C'est toujours le plus sombre Modifier

Monaca est vue, dans l'espace, entrain de regarder la vidéo d'Espoir de Ryôta Mitarai.

Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Espoir Modifier

Quand Ryôta annule la diffusion de sa vidéo, Monaca retourne simplement à sa vie dans l'espace.

Super Danganronpa 2.5: Komaeda Nagito to Sekai no Hakaimono Modifier

Monaca fait un caméo dans l'OAV, apparaissant avec les autres Soldats de l'Espoir, souriante, s'amusant.

Relations Modifier

Haiji Towa Modifier

Haiji a toujours détesté sa demi-sœur, même alors qu'elle était très jeune. Il n'a jamais voulu la considérer de sa famille, la voyant comme une "erreur" ou bien encore un "alien" à cause de ses compétences bien plus marquées que les siennes. Il déteste quand Monaca l'appelle "Grand-frère", et sait qu'elle le fait exprès pour le déstabiliser. Toutes ses actions, particulièrement dans le jeu, semble écœurer Haiji, qui a toujours était persuadé que Monaca sera la cause de la ruine de leur famille.

On ne peut que supposer que ce comportement a été pesant pour Monaca, qui, bien que très jeune, a été sujette à des envies suicidaires. Il est presque explicitement dit qu'Haiji était aussi violent avec elle, il a pourtant éprouvé de la pitié quand il a découvert qu'il l'avait partiellement-paralysée définitivement à durant un accident.

La haine de ces deux personnages semble désormais réciproque, même si Monaca témoignait de l'envie d'être aimée de sa famille dans sa jeunesse.

La relation entre Haiji et Monaca est supposément identique à celle qu'elle entretenait avec son père, qui peut-être exprimait son dégoût pour Monaca plus implicitement, car elle profitait à la compagnie avec ses multiples talents.

Junko Enoshima Modifier

"Grande-Soeur Junko" est, pour Monaca, une idole et une sauveuse. Il semblerait qu'elle soit l'unique personne pour qui Monaca se souciait et aimait. Elle était d'ailleurs l'unique membre des Soldats de l'Espoir qui savait que Junko cherchait simplement à les utiliser, mais elle n'y prêtait aucune attention, tant elle aimait Junko pour lui avoir apporté une "lumière si brillante dans son monde ennuyant".

Son amour pour Junko est obsessionnel, Monaca a d'ailleurs des centaines de photos de Junko, dont une particulière avec elle, accrochées dans sa chambre secrète. Sur cette photo spéciale, Junko prend dans ses bras une jeune Monaca en fauteuil roulant, cela semble indiquer que, malgré tout, Monaca n'avait pas une confiance totale en Junko, qui ignorait par exemple qu'elle mentait sur son handicap. Les IAs de Junko sont surpris en découvrant la vérité, ce qui confirme cette idée.

Elle a pourtant tout fait pour aider Junko, notamment en créant pour elle une armée de Monokuma avec sa place de directrice générale de la branche robotique du groupe Towa. Son but ultime était de poursuivre la carrière de Junko, en assurant qu'une nouvelle génération "d'Ultime Désespoir" voit le jour. Même si elle souhaitait donner ce titre à quelqu'un de plus apte, elle pensait obtenir cette position elle-même en suivant les conseils du Serviteur. C'est en voyant à quel point il était obsédé avec ce sujet qu'elle a finalement décidé d'abandonner, par peur de finir comme lui. En grandissant, son amour pour Junko semble s'atténuer peu à peu, laissant Monaca plus apte à suivre son propre chemin.

Le Serviteur Modifier

Quand Nagito Komaeda a été capturé par les Soldats de l'Espoir pendant la Tragédie, Monaca semblait être la seule à être au courant de sa vraie identité, et par extension, potentiellement de ses intentions. En secret, ils sont devenus alliés, bien que le but divergent et qu'ils le sachent, ils ont convenus qu'une alliance pourrait leur être bénéfique à tous les deux. Monaca n'a pas partagé toutes ses informations avec le Serviteur, et il est fort probable que l'inverse soit aussi vrai, à cause de ces divergences mêmes, et leur manque de confiance en l'autre.

Elle était de se fait la membre des Soldats de l'Espoir le plus amicale avec le Serviteur, souvent amusée par sa façon de se contredire sans cesse. Cependant, elle pouvait aussi être assez ennuyée de son comportement, et demander aux autres membres de l'humilier, comme en ordonnant qu'ils dessinent sur son visage. Le Serviteur laissait Monaca assez perplexe, car elle ne savait trop dire pour qui ou pour quoi il se battait. Son rapport à Junko, en tant que plus grande admiratrice, la dégoûtait particulièrement. Malgré tout, leur relation reste assez respectueuse, comme le montre la plupart de leurs échanges en tant qu'alliés, mais aussi rivaux.

C'est pour cela qu'elle n'a pas empêché son départ quand il voulait quitter la ville de Towa. Elle pensait ne jamais le revoir, et n'y accordait aucune émotion particulière, et pourtant, alors qu'elle était coincée dans les débris du QG des Soldats de l'Espoir, c'est lui qui l'a sauvé, car "ennuyé du dénouement de cette situation", trop neutre au goût du Serviteur. Il a donc pris Monaca sous son aile, en lui déclarant qu'elle pourrait elle-même devenir la successeure de Junko Enoshima et plus encore si elle suivait ses conseils. Cela marque le début d'un rapprochement entre les deux, nottament lorsque le Serviteur porte Monaca sur son dos pendant l'épilogue de Danganronpa Another Episode, et que Monaca, assez amusée de la situation, semble trouver un peu de réconfort et de soutien chez lui, souriant même. Une évolution est notable par le moyen dont elle réfère à Nagito Komaeda, d'abord en l'appelant "M. Serviteur" dans le jeu, puis "Grand frère" dans Danganronpa 3.

Leurs chemins se sont pourtant séparés quand Monaca a commencé à être ennuyée de l'obsession constante de son serviteur pour un combat duquel elle se détachait de plus en plus. Son changement de mentalité a probablement déçu le Serviteur, qui a ensuite continué sa route seul.

Dans l'OAV Super Danganronpa 2.5: Komaeda Nagito to Sekai no Hakaimono Monaca qui représente une des visions d'un monde dans lequel Nagito Komaeda aurait voulu évoluer, Monaca est vue s'amuser avec les Soldats de l'Espoir, sous-entendant qu'il aurait peut-être espéré pour elle que ses relations soient sincères et que son amitié avec les autres membres ne soit pas que manipulation.

Kurokuma Modifier

Kurokuma était le conseiller de Monaca, la membre la plus proche de lui.

Il était aussi le seul au courant des plans exacts de Monaca, c'est d'ailleurs lui qui lui a inspiré l'idée d'une nouvelle Junko Enoshima.

On peut supposer que les deux dépendaient beaucoup de l'autre, comme indique le combat contre Monaca, qui est aidée par Kurokuma lui-même pour piloter son robot.

C'est probablement grâce à ce semblant d'affection que Kurokuma est devenu conseiller des Soldats de l'Espoir, étant donné que tous les autres membres semblaient juste ennuyés de sa présence.

Elle était quand même parfois ennuyée de ses discours incessants, et lui ordonnait de rester silencieux s'il parlait trop.

Leur "amitié" reste limitée, étant donné que les deux se cachaient des choses cruciales sur leur identité, Monaca par rapport à son handicap, et Kurokuma par rapport à son identité d'IA de Junko Enoshima.

Soldats de l'Espoir Modifier

Les Soldats de l'Espoir adoraient tous Monaca. Selon eux, elle est autant une sauveuse que Junko Enoshima, car c'est justement elle qui les a aidé à aller de l'avant après sa mort, et c'est aussi elle qui leur a donné l'idée de créer le Paradis. Ils la considèrent comme une princesse, et s'obligent à chacune de ses demandes, pliant à tous ses caprices, même ceux qui ennuient directement les membres.

Les sentiments des membres sont honnêtes, il l'admirent et l'aiment plus que quiconque, pour eux Monaca est aussi une mage ayant un vrai don qui peut servir leur but, c'est pour cela qu'ils doivent et veulent absolument l'avoir de leur côté.

Elle prétend au début du jeu avoir une vraie amitié avec les membres, érigeant même un autel pour honorer la mémoire de Masaru Daimon, premier membre disparu, mais il est révélé par la suite qu'elle avait simplement fait ça pour que les autres membres ne posent aucune question, et oublie même au fur et à mesure les membres. Elle utilise aussi les points faibles de chacun pour les manipuler à la perfection, en appuyant bien sur certains mots, ou certaines actions.

Elle traite donc chaque membre comme un simple outil vers sa réussite, mais s'amuse aussi de leurs propres objectifs, en raillant notamment sur l'idée de Paradis, ou en prétendant les "venger" ironiquement lors de son combat contre Komaru Naegi.

On peut supposer que chaque membre fini par haïr Monaca pour sa trahison, même si certains, comme Kotoko, le montrent plus que d'autres.

Komaru Naegi Modifier

Monaca semble assez amusée par Komaru, principalement quand cette dernière est dans une situation délicate. Monaca a une affection toute particulière pour Komaru, comme le témoigne le fait qu'elle l'appelle "Grande sœur", par exemple.

A l'apogée de l'histoire, Monaca dévoile qu'elle comptait faire de Komaru Naegi, la sœur de l'Ultime Espoir, la successeurs de Junko Ensohima. N'ayant jamais accepté la mort de Junko, ce choix semblait le plus évident pour elle. Pour ce faire, elle comptait faire plonger Komaru dans le désespoir d'un choix cornélien, entre sauver des enfants innocents, qui n'étaient pas maîtres de leurs actions, ou bien des adultes de plus en plus violents et dangereux, mais victimes de cette situation. Sans l'intervention de Tôko Fukawa, elle aurait probablement réussi.

On peut supposer que Monaca détestait malgré tout Komaru pour son lien de patenté avec le responsable de la mort de son idole.

Tôko Fukawa Modifier

Aucune interraction directe n'a été vue entre Tôko et Monaca, c'est pourtant elle qui décide de l'utiliser (même si l'idée vient probablement du Serviteur) pour capturer Komaru, et elle semble s'amuser de cette situation.

Le monologue de Tôko sur l'amitié réussi à ennuyer Monaca, ce qui lui est bien rendu quand Tôko empêche la réussite de son plan en parvenant à raisonner Komaru.

Tôko considère Monaca comme le pire enfant sur Terre.

Aoi Asahina Modifier

Monaca est celle qui fait la mise en scène de la mort d'Aoi lors de la première nuit, juste pour s'amuser.

Elle passe une bonne partie du jeu avec Aoi, à se protéger ou à aider Makoto, mais Monaca ne semble éprouve aucune amitié pour Aoi, et semble même un peu ennuyé de son enthousiasme par moment.

Makoto Naegi Modifier

Sous le déguisement de Miaya, Monaca surveille fréquemment Makoto Naegi, l'homme qui a réussit à venir à bout de son idole.

Monaca se veut juste juge de la situation, en essayant occasionnellement de faire sombrer Makoto dans le désespoir (en mettant en scène la mort d'Aoi par exemple). Même si elle ne réussit pas, elle semble assez déçue de Makoto, qu'elle pense être un raté, incapable sans son entourage.

Son changement de mentalité semble l'empêcher d'éprouver une quelconque animosité envers Makoto, c'est aussi pour cela qu'elle décide d'abandonner, laissant sous-entendre une lassitude et neutralité absolue envers lui.

Trivia Modifier

  • Son nom de famille, "Towa" (塔和), veut dire "harmonie large" en Japonais.
  • "Monaka" (最中)est une pâtisserie japonaise à base de gaufrettes fourrées aux haricots azuki sucrés. Son nom peut aussi être lu 最中 saichuu, qui signifie littéralement "au milieu de".
    • Contrairement aux autres Soldats de l'Espoir et bien qu'il ait une connotation japonaise, le nom Monaca est écrit en katakana, qui n'est quasiment jamais utilisé pour écrire des noms ou mots Japonais. Le katakana sert principalement à écrire des noms ou termes étrangers, ainsi que des mots inventés (comme "Monokuma"). Les créateurs ont confirmé que cela avait été fait dans le but de rendre son nom plus mignon.
  • L'anniversaire de Monaca est le 1er Avril.
  • Monaca fait partie des personnages parlant d'eux-mêmes à la troisième personne, avec Ibuki Mioda, Gonta Gokuhara, Angie Yonaga et Tenko Chabashira (les deux dernières en Japonais seulement).
  • Ironiquement, après avoir prétendu être handicapée des jambes pour recevoir de l'attention et de la sympathie, ses jambes sont brisées à la fin d'Ultra Despair Girls.
    • Dans Danganronpa 3, elle apparaît assise dans un fauteuil roulant, et n'est autrement jamais revue debout, aussi est-il possible qu'elle soit réellement devenue handicapée.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .