Wiki DanganRonpa
Advertisement

La Tragédie de l'Académie Kibôgamine ou Le plus Grand, Plus Terrible Événement de l'Académie Kibôgamine (希望ヶ峰学園史上最大最悪の事件, Kibōgamine Gakuen shijō saidai saiaku no jiken) est le nom donné au tout premier Assassinat Mutuel mentionné pour la première fois dans Danganronpa: Trigger Happy Havoc et apparaissant dans Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Désespoir et Danganronpa/Zero.

Causé par nul autre que Junko Enoshima, contrairement aux autres Assassinats Mutuels, il est directement dirigé par celle-ci et sa sœur, Mukuro Ikusaba.

Cet événement n'est pas à confondre avec La Tragédie qui lui est un événement mondial justement causé par celui-ci. En effet, la Tragédie de l'Académie Kibôgamine avait pour but et a eu pour résultat de créer la Parade et la Vidéo de Désespoir.

Histoire[]

Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Désespoir[]

Junko, désirant créer la Vidéo de Désespoir et causer une émeute, a forcé le conseil étudiant de l'Académie Kibôgamine à participer au tout premier Assassinat Mutuel de sa création. Junko avait préparé un motif qui a poussé Karen Kisaragi au premier meurtre - en l'espace de quelques-heures, tous se sont entretués, à l'exception de deux survivants, Izuru Kamukura et Sôshun Murasame.

Danganronpa 3 Désespoir Épisode 7 Survivant

La photo de Sôshun est la seule à ne jamais s'éteindre.

À la suite de ce qui prendra le nom de Tragédie de l'Académie Kibôgamine, Junko a envoyé un e-mail à tous les étudiants de classe préparatoire révélant le Projet Izuru Kamukura, une expérimentation humaine déjà illégale, en manipulant la vidéo de l'Assassinat Mutuel pour laisser croire que l'Académie avait créé un meurtrier.

La classe préparatoire s'est rebellée, se plaignant que leur argent était utilisé pour créer des meurtriers, sans savoir qu'ils étaient guidé par Junko, débutant ainsi la Parade.

Junko a ainsi pu créer la Vidéo de Désespoir en utilisant les techniques de Ryôta Mitarai et l'enregistrement de l'Assassinat Mutuel.

Danganronpa/Zero[]

Le Comité d'Organisation a tenté de couvrir l'incident en prétendant que le conseil étudiant avait été soudainement transféré dans un établissement à l'étranger. Pendant ce temps, Junko lavait le cerveau de la classe préparatoire en secret, formant un groupe loyal à l'Ultime Désespoir.

Un mois après l'incident, Jin Kirigiri et le Comité d'Organisation ont demandé à Yasuke Matsuda d'obtenir ou extraire des informations de Sôshun Murasame, gravement instable mentalement et supposément dans un coma. Celui-ci l'a cependant assassiné pour protéger le secret de Junko, qui s'est cachée sous une identité secrète en employant son talent pour se rendre amnésique.

Le Comité d'Organisation est peu à peu dissout, des supporteurs de Junko en assassinant ses membres. À la suite des événements de Danganronpa/Zero, Junko a retrouvé la mémoire et tué Yasuke pour rester la seule, avec Mukuro et Izuru, à connaître la vérité. Elle a ensuite commencé à préparer la Tragédie.

Danganronpa: Trigger Happy Havoc[]

Le mouvement s'étant étendu à l'extérieur de l'Académie, la Tragédie s'est mise en mouvement.

Durant la Vie Scolaire d'Assassinat Mutuel, la classe 5-C, lieu de la Tragédie de l'Académie Kibôgamine, est découverte au 5ème étage. Elle est couverte de sang et contours de corps à la craie. Selon Monokuma, elle a été abandonnée et laissée exactement dans l'état où elle a été trouvée. Byakuya Togami mentionne que le sang parait considérablement vieux.

Participants[]

Hôtes[]

Participants[]

  • Izuru Kamukura
  • Sôshun Murasame
  • Kotomi Ikuta
  • Ryôta Someya
  • Aiko Umesawa
  • Tomohiko Gōryoku
  • Kiriko Nishizawa
  • Tarô Kurosaki
  • Tsubasa Kamii
  • Sôsuke Ichino
  • Shôji Yokô
  • Daiki Kubo
  • Karen Kisaragi
  • Suzuko Kashiki
  • Asukasei Hino

Trivia[]

  • La Tragédie de l'Académie Kibôgamine contient des similarités avec Battle Royale ; les deux œuvres comportent un élève provocateur se faisant tirer dessus par une des têtes pensantes et un couple qui prépare un double-suicide pour échapper au carnage.
  • Cet Assassinat Mutuel est le seul de la franchise Danganronpa à contenir un pistolet comme potentielle arme du crime.
  • Cet Assassinat Mutuel est le seul à être directement dirigé par son mastermind, Monokuma n'ayant pas été encore développé à ce moment de l'histoire.
  • Dans Danganronpa/Zero, Daiki mentionne avoir tué deux autres personnes avant de tuer Shôji. Cela ne semble pas concorder avec la représentation de l'événement dans Danganronpa 3.
  • La chanson chantée par Mukuro durant l'Assassinat Mutuel s'appelle Tsubasa wo kudasai et parle, ironiquement, de rêves et espoirs.
Advertisement