FANDOM



La Tragédie, abréviation du plus Grand, plus Atroce, plus Tragique Incident de l'Histoire de l'Humanité (人類史上最大最悪の絶望的事件 Jinrui shijō saidai saiaku no zetsubō-teki jiken) est un événement majeur de l'arc Kibôgamine de la série Danganronpa.

À ne pas confondre avec la Tragédie de l'Académie Kibôgamine, qui a été son déclencheur.

La Tragédie est décrite comme ayant été une forme extraordinaire d'agitation sociale qui s'est rapidement intensifiée vers un chaos insensé, incontrôlable, de violences et morts. Elle a été causée par Junko Enoshima et l'Ultime Désespoir.

La Fondation Futur visera à réparer les dégâts causés par celle-ci et y mettre fin pour de bon.

Histoire Modifier

Pré-incident Modifier

Reserve Course Modifier

Faisant face à des difficultés financières, l'Académie Kibôgamine a décidé d'autoriser l'entrée d'étudiants sans capacités exceptionnelles en échange de frais exorbitants afin de continuer sa recherche d'élèves extrêmement talentueux. Ces étudiants normaux ont été placés dans le dénommé Reserve Course et séparés des élèves "principaux" de l'Académie.

Le projet Izuru Kamukura Modifier

L'Académie a pour but de créer un individu unique possédant tous les talents du monde au travers d'une expérimentation humaine ayant pour nom "Projet Kamukura".

The Kamukura Project

Le projet Kamukura

Elle sélectionne un élève du Reserve Course, Hajime Hinata, qui accepte de participer dans l'espoir de devenir l'individu talentueux qu'il a toujours rêvé d'être. L'expérience est un succès, et Hajime devient un individu nouveau, renommé Izuru Kamukura et obtenant le titre d'Ultime Espoir.

Son existence est, cependant, un secret.

La Tragédie de l'Académie Kibôgamine Modifier

Le premier Assassinat Mutuel Modifier

Junko, désireuse de répandre le désespoir, force de le Conseil Étudiant de l'Académie Kibôgamine à s'entretuer, provoquant ainsi le tout premier Assassinat Mutuel connu. L'événement est filmé et envoyé au Reserve Course, la vidéo manipulée pour faire passer Izuru pour la tête pensante de cette tragédie, accompagnée d'une explication de ses origines. Les étudiants sont dégoûtés par cette découverte, pensant que l'Académie utilise leur argent pour créer des meurtriers, et se rebellent, créant la Parade sans savoir qu'ils sont secrètement contrôlés par Junko.

La Vidéo de Désespoir Modifier

Alors que la Parade prend cours, Junko se sert des capacités de Ryôta Mitarai, l'Ultime Animateur, pour manipuler l'enregistrement de l'Assassinat Mutuel et créer une "vidéo de désespoir" capable de laver le cerveau de qui la regarde et leur faire percevoir les choses de sa propre manière tordue.

Après avoir confirmé son efficacité sur Mikan Tsumiki et Chisa Yukizome, elle se voit confrontée par Jûzô Sakakura, envoyé par Kyôsuke Munakata pour investiguer sa potentielle culpabilité dans la Tragédie de l'Académie Kibôgamine - elle admet sa culpabilité mais le fait facilement chanter en menaçant de révéler son amour secret pour Kyôsuke s'il révèle son identité. Il accepte de la faire passer pour innocente en échange de son silence.

Tandis que l'Académie gère avec difficulté la Parade, Junko se tourne vers la Classe 77-B, qu'elle souhaite faire devenir ses pions. Avec l'aide de Mikan et Chisa, déjà manipulées par la Vidéo de Désespoir, elle les mène à un complexe sous-terrain et les force à regarde l'exécution atroce de leur déléguée de classe bien aimée, Chiaki Nanami, au travers d'une vidéo manipulée par les techniques d'édition qu'elle a apprises de Ryôta pour leur laver le cerveau.

Chiaki cinématique

Début de l'exécution de Chiaki

Ils deviennent ainsi agents de l'Ultime Désespoir et, avec leur professeure, Chisa, feintent leur mort.

La Vidéo de Suicide Modifier

La Parade submerge finalement les défenseurs de l'Académie Kibôgamine et les élèves du Reserve Course commencent à la détruire, ne s'arrêtant que lorsque Junko leur envoie une nouvelle vidéo de lavage de cerveau les poussant tous à un suicide de masse.

L'incident a causé la folie à l'extérieur de l'Académie, les gens commençant à protester contre les riches et talentueux, et un mouvement d'incertitude sociale se propageant dans le monde entier.

Début de l'anarchie et l'Académie Kibôgamine Modifier

Le chaos Modifier

La révolution "anti-talent" semant le chaos, les gouvernements commencent à s'effondrer sous les émeutes ou être corrompus par les Ultimes Désespoirs. Chaos et mort deviennent rapidement une part normale de la société et les origines initiales des protestations se perdent en chemin. Bientôt, la majorité de la population a sombré dans le désespoir.

La Vie Scolaire d'Assassinat Mutuel Modifier

En réponse à ce développement tragique, l'Académie Kibôgamine ferme ses portes et se transforme en refuge pour les derniers étudiants sains restants. Malheureusement, Junko en fait partie, et transforme le projet de refuge en Assassinat Mutuel en assassinant le directeur, Jin Kirigiri, et effaçant les souvenirs de ses camarades de classe, à l'exception des siens et ceux de sa sœur et conspiratrice, Mukuro Ikusaba. Elle a pour but en diffusant l'enregistrement en direct de l'Assassinat Mutuel des derniers étudiants Ultimes de finalement effacer les derniers lambeaux d'espoir restant au monde.

Mais le plan s'est retourné contre elle. Malgré la mort de la majorité des élèves, incluant sa sœur, Junko n'a pas réussi a tourner les survivants au désespoir. La défiance de l'Ultime Étudiant Chanceux, Makoto Naegi, lui fait gagner le titre d'"Ultime Espoir" et pousse Junko à elle-même s'exécuter, acceptant sa défaite, donnant ainsi au monde un nouveau champion et privant l'Ultime Désespoir de son dirigeant et créateur.

La Fondation Futur et les Vestiges du Désespoir Modifier

L'influence de la Fondation Modifier

Suite à la Tragédie, une organisation nommée Fondation Futur se lève dans l'espoir de combattre le désespoir et rendre au monde son état initial. Avec pour dirigeant Kazuo Tengan, elle est formée d'anciens élèves et associés de l'Académie Kibôgamine.

Suite à la mort de Junko, l'influence de l'Ultime Désespoir s'affaiblit et celle de la Fondation Futur grandit. Celle-ci vient en aide aux survivants de la Vie Scolaire d'Assassinat Mutuel, Makoto, Kyôko Kirigiri, Byakuya Togami, Aoi Asahina, Yasuhiro Hagakure et Tôko Fukawa, et les aide à retrouver la mémoire. Tous deviennent membres de la Fondation Futur, tous à la tête de diverses branches, à l'exception de Tôko qui n'est pas autorisée à devenir plus qu'un agent de terrain en raison de sa double-personnalité assassine.

Danganronpa Gaiden: Killer Killer démontre que le monde se restaure peu à peu, des idols se faisant remarquer, les hôpitaux refonctionnant et des mangaka reprenant leur travail habituel.

Towa City Modifier

En réponse au calme que retrouve lentement le monde suite à la mort de Junko, Monaca Towa décide de créer avec les Soldats de l'Espoir une énorme révolution dans la ville de Towa City, espérant qu'elle évolue en guerre réitérant les événéments de la Tragédie. De plus, elle a pour plan de créer une successeuse à Junko à travers de Komaru Naegi pour donner au monde un nouveau leader et punir Makoto, son grand-frère, pour avoir mis fin au plan de sa bien-aimée Junko.

Quand à la suite des événements de Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls, Monaca est vaincue, elle décide de devenir elle même la nouvelle Junko - mais les discours incessants de Nagito Komaeda, Vestige du Désespoir qui l'a prise sous son aile, la fatiguent et lui font abandonner toute association avec le conflit entre espoir et désespoir.

Les conflits dans la ville restent mais cessent de s'étendre, ne dépassant ainsi pas ses bordures et ne provoquant pas une nouvelle Tragédie.

Le Neo World Program Modifier

Un certain temps après être venue en aide aux survivants de la Classe 78, la Fondation Futur a mis les mains sur les Vestiges du Désespoir, l'ancienne Classe 77-B, perdus suite à la mort de leur dirigeante. Makoto, à présent à la tête de la branche 14 de la Fondation Futur, espère se servir du Neo World Program pour effacer leurs souvenirs de leurs études à l'Académie Kibôgamine afin de les faire redevenir qui ils étaient auparavant.

Le reste de la Fondation ne partage cependant pas son sentiment et souhaite au contraire se débarrasser du désespoir en les éliminant au plus vite, lui ordonnant de lui remettre leur garde. Makoto, et quelques autres sympathisants, refusent, et décident de désobéir, intégrant les Vestiges du Désespoir au programme alors qu'il n'est encore qu'en phase de test.

Malheureusement, Izuru Kamukura avait pour plan de déterminer lequel, entre espoir et désespoir, était le plus puissant, et avait lui-même convaincu les Vestiges de Désespoir de se rendre à la Fondation Futur. Il en a profité pour infecter le système avec une IA représentant Junko, la laissant faire ce qu'elle voulait du programme et provoquant ainsi un nouvel Assassinat Mutuel et les événements de Danganronpa 2: Goodbye Despair.

À la fin de celui-ci, durant la "session de remise des diplômes", Makoto, Byakuya et Kyôko parviennent à entrer dans le programme en se rendant par eux-mêmes sur l'Île Jabberworck, et tentent de sauver les étudiants restant en les convainquant d'activer avec eux la fermeture de force du programme (qui requiert d'être activée par au moins huit personnes, les survivants étant cinq sans eux). Malgré toutes les tentatives de Junko pour les manipuler, la fermeture de force est activée avec succès, effaçant l'IA et permettant aux survivants d'échapper au programme avec leurs nouveaux souvenirs au moins partiellement intacts.

Les victimes de l'Assassinat Mutuel restant dans le coma suite à leur "mort" à l'intérieur du programme, les survivants décident de rester à leurs côtés dans l'espoir qu'elles se réveillent, tandis que Makoto, Kyôko et Byakuya rejoignent la Fondation Futur, ayant encore beaucoup de travail pour arrêter l'Ultime Désespoir, de grandes parties du monde étant encore victimes d'anarchie et désespoir.

Vers un monde sans désespoir Modifier

Les conflits de la Fondation Futur Modifier

Lors des événements de Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Futur, une sorte d'ordre a été rétabli dans le monde. Des crimes spéciaux arrivent toujours occasionnellement, et le taux de meutres a été réduit à "seulement" 40 par mois. Le désespoir persiste tout de même, et encore bien des gens prennent plaisir à voir le peuple s'entre-tuer.

La Fondation Futur commence à subir des discordes dans les rangs supérieurs de son organisation, principalement entre Kazuo Tengan et son sous-chef, Kyôsuke Munakata, voulant appliquer des méthodes divergeantes pour mettre fin au désespoir.

Kyôsuke veut se battre activement contre le désespoir et le détruire au plus vite, tandis que Kazuo, bien qu'il veuille lui aussi y mettre fin, pense que combattre le désespoir par la violence ne rendra pas d'espoir à l'humanité. Ce conflit inquiète celui-ci, sachant que si le monde extérieur venait à apprendre que les figures principales de la Fondation Future font face à des difficultés, du chaos s'ensuivrait.

Alors qu'il perd espoir pour la situation de la Fondation Futur, Chisa Yukizome, un agent caché de l'Ultime Désespoir depuis la Tragédie de l'Académie Kibôgamine, lui donne la clé USB contenant les Vidéos de Désespoir et de Suicide, et s'en sert pour l'inspirer à se servir des capacités de Ryôta Mitarai, devenu membre de la Fondation Futur, pour au contraire laver le cerveau du monde entier avec une Vidéo d'Espoir.

Le dernier Assassinat Mutuel Modifier

Kazuo prévoit de placer toutes les têtes de branches de la Fondation Futur dans un établissement isolé à l'exception de Ryôta pour leur faire participer à un dernier "Assassinat Mutuel" où, au lieu de les provoquer à s'entre-tuer, il les forcerait à se suicider un par un en les faisant regarder la Vidéo de Suicide.

Il espérait montrer au monde les tensions cachées de la Fondation Futur et leur "mettre un terme" tandis que Ryôta se sentirait forcé de faire regarder la Vidéo d'Espoir au monde entier, mettant ainsi fin au désespoir en empêchant les gens de le ressentir.

Le plan subit quelques contretemps - Ryôta se retrouve accidentellement impliqué dans l'Assassinat Mutuel et survit avec Makoto, Aoi et Kyôsuke, qui a assassiné Kazuo - mais se met en place quand Ryôta, désespéré par la nouvelle tragédie, décide de se servir de la station de diffusion de la Fondation Futur pour laver le cerveau du monde entier pour ne lui faire ressentir que de l'espoir. Les trois autres survivants tentent désespérément de l'arrêter, pensant que laver le cerveau du monde entier ainsi serait comme lui retirer son humanité, mais ce sont les anciens camarades de classe de Ryôta - la Classe 77-B - qui, réveillés de leur coma, arrivent et le convainquent de ne pas le faire.

Une brève partie de la vidéo a tout de même été diffusée, n'affaiblissant que plus les derniers partisans du désespoir. Pour préserver la crédibilité de la Fondation Futur, la Classe 77-B décide de diffuser un enregistrement en tant que Vestiges du Désespoir, prétendant avoir organisé le dernier Assassinat Mutuel et retourner vivre sur l'Île Jabberwock. Cette dernière partie s'avère vraie, et ils emmène Ryôta avec eux, tandis que le restant de la Fondation Futur profite de l'effet de l'extrait de la Vidéo d'Espoir pour reconstruire le monde.

Bientôt, le monde retrouve son calme, et Makoto peut reconstruire l'Académie Kibôgamine, mettant enfin fin à la Tragédie.

Description en jeu Modifier

"Le plus Grand, Plus Terrible Événement de l'Académie Kibôgamine n'était en fait que le début de ce qui deviendrait la fin du monde. Cet événement a causé la rébellion des élèves du Reserve Course...

De prime abord, on pensait optimistiquement que tout se calmerait bientôt, mais la situation s'est empirée et s'est bientôt accélérée. Le mouvement a pris part sur Internet, et formé sa propre communité.

Bientôt, plus que juste des élèves étaient impliqués. La rébellion a commencé à inclure des gens de diverses ethnies et nationalités dans son développement et se répandre sur internet et dans la vraie vie.

Au début, le mouvement impliquait des manifestations à propos de problèmes sociaux, mais en se répandant dans le monde entier, son anormalité a commencé à se révéler. À un moment donné, les motivations et le modus operandi ont changé, ne laissant que destruction et violence insensées.

Les forts tuaient les faibles...

Les faibles tuaient les encore plus faibles...

Les faibles formaient des factions qui lynchaient les forts.

Le mouvement le violence et de mort se répendant, les gens sont devenus désensibilisés. Comme si le temps était remonté en arrière, la mort est devenue une certitude dans le quotidien des gens. Les médias étaient noyés de mort, et les gens les regardaient à la télévision en mangeant. Quand le monde a remarqué l'anormalité de ce qu'il se passait, c'était déjà trop tard.

Le "désespoir" surpuissant était devenu une énorme vague qui dévorait le monde en un clin d'œil...

Bientôt, coups d'états et actes terroristes se sont développés et ont causé le désespoir qu'est une guerre. Ce n'était pas une guerre due à un conflit d'idéaux, de religion, ou des profit... C'était juste une guerre.

Une guerre pure et simple.

Pour cette raison, aucune manière de résoudre le problème n'a été trouvée. Cependant, la question restait... Comment se faisait-il que ce qui était originellement un mouvement étudiant s'était développé en une situation aussi désespérante ? La raison était... l'existence d'un "certain groupe".

Il tournait autour de "certains étudiants" qui avaient mené la destruction de l'Académie Kibôgamine ; un groupe appelé l'"Ultime Désespoir".

Leurs talents, reconnus par l'Académie Kibôgamine, n'avait pas été utilisés "pour causer l'espoir de l'humanité"... Ils avaient utilisé leurs talents "pour causer le désespoir de l'humanité". Ceux qui avaient beaucoup de pouvoir avaient lavé le cerveau des citoyens ordinaires pour répandre le désespoir...

Ceux qui avaient du talent dans les ordinateurs avaient créé des programmes pour répandre le désespoir...

Ceux qui avaient beaucoup d'influence sur les gens avaient créé de nouveaux idéaux pour répandre le désespoir.

Ces ainsi que le plus Grand, plus Atroce, plus Tragique Incident de l'Histoire de l'Humanité a été produit. En effet, tandis que l'"Ultime Désespoir" existe, le désespoir ne prendra pas fin...

Le plus Grand, plus Atroce, plus Tragique Incident de l'Histoire de l'Humanité, ne prendra pas fin..."

Trivia Modifier

  • Le début et la fin de la Tragédie sont en parallèle. En effet, elle a commencé quand l'Académie Kibôgamine a tenté de couvrir un Assassinat Mutuel, injustement blâmé sur Izuru Kamukura ; elle prend fin lors la Fondation Futur accepte de couvrir un autre Assassinat Mutuel, Izuru déciant de prendre le blâme pour celui-ci.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .