FANDOM


Kotoko Utsugi

Cet article est incomplet ! Les parties qui ont besoin d'être remplies sont remplacées par des [...]. Vous pouvez rendre service au Wiki en y contribuant ! (ici, besoin de traductions)
Pixel Celestia School Mode




Kotoko Utsugi (空木 言子 Utsugi Kotoko) est un personnage de Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls.

Elle est une des cinq membres des Soldats de l'Espoir. Elle est en charge de la classe "Guerrier". Elle est la L'il Ultime Comédienne (超小学生級の「学芸会の時間」chō shōgakusei kyū no gakugeikai no jikan”).

Kotoko a un robot appelé "le Grand Guerrier Robot Montagnard", avec des attaques spéciales telles que Mega Piston ou Splash Mega. Elle a aussi une étrange arme a feu appelé Denture Launcher, qui peut complètement paralyser un adulte.

Kotoko a été presque exécutée par les Enfants-Monokuma lors du le chapitre 3 après avoir perdu son combat contre Komaru Naegi et Tôko Fukawa mais elle a été sauvée par Syô le Génocidaire. Elle a survécu aux émeutes avec les autres membres des Soldats de l'Espoir à la fin du jeu.

Kotoko est aussi la principale antagoniste avec Masaru Daimon de Ultra Despair Hagakure.

Apparence Modifier

Kotoko est probablement une fille de 11 ou 12 ans.

Elle a de longs cheveux roses pâles séparés en deux couettes. Ses yeux fuchsia sont décorés d'un étrange symbole. Elle a une frange et porte des accessoires qui se veulent assez mignons: un serre-tête à cornes rose foncé, marqué de l'emblème de la classe "Guerrier", et des nœuds roses (parfois à poids).

Elle porte une chemise blanche à jabot avec une veste noire assortie et une jupe à la dentelle rose. Sur sa poitrine est accroché le badge des Soldats de l'Espoir. Elle porte aussi des chaussettes roses dépareillées. Elle porte de longues bottes.

Son style est assez mignon, mais et aussi un peu "démoniaque", ce qui met en avant son côté malicieux.

Kotoko est la seule membre des Soldats de l'Espoir à porter son badge sur le côté droit de sa poitrine, et non sur son coeur.

Personnalité Modifier

Kotoko est quelqu'un d'assez gentil, mais elle peut vite s'avérer grossière quand elle perd patience.

Kotoko prétend souvent la comédie, que ce soit pour simuler de la tristesse, ou garder une posture calme et sereine alors qu'elle voudrait s'agacer, mais parfois, Kotoko n'arrive pas vraiment à se contrôler. Quand, par hasard, elle dévoile ses vrais sentiments, elle essaie souvent de se rattraper en faisant passer cela pour un "jeu d'acteur".

Kotoko a un faible pour ce qui est adorable et considère Komaru Naegi comme tel, c'est aussi pour cela qu'elle lui en veut. Kotoko a une relation toute particulière avec ce qu'elle considère mignon, car elle semble juger cela à la fois nécessaire, mais aussi dangereux. Être adorable signifie aussi pour elle être en proie à des envies malveillantes de la part de personnes perverses.

Elle est très exigeante en matière de nourriture et si ce qu'on lui apporte ne lui convient pas, elle peut faire des semblants de caprices, en jetant de la nourriture sur le visage de la personne (ce qu'elle a fait au Serviteur).

Certains mots ou comportements en particulier peuvent toucher Kotoko, qui, habituellement, est l'une des membres les plus fortes des Soldats de l'Espoir. Sans ces quelques traumatismes (comme l'utilisation du mot "doux"), Kotoko rempli à merveille son rôle de "Guerrier", même si elle ne semble pas vraiment aimer ce titre.

Kotoko est aussi moqueuse, et parfois particulièrement méchante, mais les autres Soldats de l'Espoir ne semblent pas trop lui en tenir rigueur.Elle aime accentuer son côté mignon, par des tics de langage, en utilisant à outrance des mots emphatiques comme "super" ou "totalement".

Histoire Modifier

Avant la Tragédie Modifier

Avant la Tragédie, Kotoko était une comédienne dans une troupe et avait un père dentiste (ce qui explique son choix d'arme en forme de dentier). Son talent lui a permis de se faire remarquer par beaucoup, et ce, pas seulement en bien.

Vers ses 10 ans, ses parents ont décidé de la prostituer, pour faire un meilleur bénéfice du talent, et de la célébrité, de leur fille. Kotoko a donc été plusieurs fois abusée sexuellement, voire violée à cause de ce choix atroce.

Sa mère a choisi de se prostituer aux côtés Kotoko, comme une activité "mère et fille", estimant que cela était dans l'intérêt de sa fille et que cela aiderait, en outre, la carrière de Kotoko. Sa mère voulait la faire "briller pour toujours" et lui donner la chance d'avoir le feu des projecteurs toujours braqué sur elle. Elle considérait la jeunesse comme une ressource exceptionnelle dont il fallait user et abuser tant qu'on l'avait, pour en tirer tous les profits possibles. Pour sa mère, peu importait si Kotoko ou la société finissait par la haïr, car elle était certaine de faire ce qui était juste.

Kotoko voulait simplement être une enfant normale, sans briller, mais a enduré son horrible situation pour sa mère, car voir sa mère triste était la pire chose que Kotoko pouvait imaginer.

Son père, lui, utilisait l'argent gagné pour subvenir à ses propres envies, en trompant sa femme avec son hygiéniste dentaire, et ne semblait pas vraiment se soucier de la situation dans laquelle vivait sa famille.

Kotoko a rejoint l'école élémentaire Kibôgamine grâce à son talents, mais a été transférée dans la classe des enfants à problèmes aux côtés de Nagisa Shingetsu, Monaca Towa, Masaru Daimon et Jataro Kemuri. Elle a voulu participer au suicide collectif organisé par Monaca, avec ses camarades, mais a été stoppée par Junko Enoshima qui a réussi à la persuader que la source de ses problèmes était les adultes, et que le seul moyen de pouvoir vivre heureuse était de les héradiquer. Suite à cela, Kotoko a tué ses deux parents de sang froid, en déclarant même qu'une seule mort n'est pas suffisante pour tout le mal qu'ils lui ont fait.

Une des séquelles encore présentes aujourd'hui chez Kotoko est une forte réaction de panique quand le mot "doux" est employé, expression que ses agresseurs utilisaient pour adoucir leurs actions envers elle.

Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls Modifier

Prologue - Les Soldats de l'Espoir Modifier

Kotoko est vue pour la première fois sur la plateau de télé de la chaine d'informations de Towa City, où elle joue avec le cadavre du présentateur avec Jataro Kemuri et Masaru Daimon. Elle a fait semblant d'être effrayée alors qu'elle est pourchassée par la mort, poussé par les deux autres. Après l'intervention de Nagisa Shingetsu, Kotoko se calme, et se place à côté de Monaca Towa alors qu'elle informe le reste de la ville que les Soldats de l'Espoir, et tous les enfants, ont décider de lancer une chasse aux adultes.

Kotoko est revue, plus tard, dans le hall principal de l'Escalibur, après la capture de Komaru Naegi. Elle se présente à elle sous le nom de Li'l Ultime Comédienne, et laisse sa place à Monaca. Après l'arrivé du Serviteur, Kotoko aide les autres Soldats de l'Espoir à activer la trappe qui laisse tomber Komaru en plein cœur de la ville. Elle montre son envie de gagner le jeu de Chasse dont Komaru est la cible, comme les autres, et remarque que la motivation de Jataro est particulièrement perturbant.

Chapitre 2 - La Légende d'une Révolution Modifier

Kotoko fait parti du groupe de prière organisé par Monaca pour prier Masaru, disparu suite au combat dans le métro. Dès que Monaca se met à pleurer, Kotoko l'imite, pour lui montrer son soutien, et continue en étant l'une des premières à se moquer de Nagisa pour la contenter.

Chapitre 3 - Terrain de Combat pour Jeune Fille Mignonne Modifier

Kotoko est revue dans le même hall, avec Monaca et Kurokuma, se demandant s'ils devraient organiser des funérailles pour Jataro, qui vient de disparaître à son tour. Jataro étant celui qui avait construit l'autel, et étant le moins aimé du groupe, les deux filles décident de simplement ignorer sa présumée mort. Contrairement à la première fois, peut-être influencée par les doutes de Nagisa, Kotoko commence à son tour à se questionner sur la disparition de ses anciens amis, après tout, aucun semblant de corps n'a été retrouvé dans les deux cas. Ce questionnement contrarie Monaca, qui au lieu de manipuler Kotoko comme elle l'avait fait avec Nagisa, décide de la punir pour ce qu'elle considère comme une insurrection. Monaca use et abuse des traumatismes de Kotoko pour la faire paniquer, et briser son esprit, allant même jusqu'à la violence physique, tout en montrant une douceur perfide dans ses mots, pour assurer que Kotoko ne lui en veule pas à elle, mais bien aux adultes.

Cette scène motive Kotoko à agir à son tour contre Komaru et Tôko Fukawa. Elle se glisse un soir dans la cellule de Komaru, retenue dans la base de la Résistance après avoir hypothétiquement guidé les Monokuma jusqu'à la base, séparée de Tôko, pour la libérer. Kotoko kidnappe ensuite Komaru, pour l'exploiter comme elle a été exploitée dans sa vie, car elle voit en Komaru le même charme que le monde reconnaît en elle. Syô le Génocidaire parvient à secourir Komaru, en écartant Kotoko du chemin, qui fuit pour préparer son combat final.

Kotoko défie donc, rapidement après, les deux filles dans un combat d’arène, qu'elle perd à son tour, malgré son utilisation d'un robot violent et assez fort.

A la manière de Masaru et Jataro, les Enfants-Monokuma s'énervent, et essaient de l'entraîner au loin, mais avant que cela puisse se faire, Syô sauve Kotoko, à sa plus grande surprise. Nagisa apparaît rapidement après, ce qui soulage un peu Kotoko. Après une brève explication sur pourquoi leurs actions sont justifiées, ce qui laisse Kotoko assez silencieuse, Nagisa propose à Komaru de la laisser fuir, ce qui surprend Kotoko.

Chapitre - "Absolute Despair Girl" Modifier

Quand Nagisa retire le Monobracelet de Komaru, Kotoko intervient, l'air un peu paniquée, en déclarant que Monaca sera triste de découvrir cela. Elle semble vouloir faire confiance à Nagisa, ais en même temps, doute de l'efficacité de ses plans. Nagisa interdit Kotoko de les suivre, en disant que, si elle le fait, Monaca l'a détestera aussi, ce qu'il sait qu'elle ne veut pas.

Un peu plus tard, Kotoko est revue à Towa Hills, accrochée sur une poutre métallique encerclée par des Monokumas-Bêtes. Après avoir été sauvé par Komaru et Tôko, Kotoko fuit, dépitée d'être aussi devenue une cible des Monokuma.

Elle réaparaît lorsque que Komaru a en main de le controlleur des casques des Enfants-Monokuma, pour la presser de ne pas le détruire, au début prétendant ne pas vouloir perdre ses amis. Kotoko s'énerve contre Monaca, lui disant de se taire, même de mourir. Monaca informe alors toutes les personnes présentes du plan de Junko Enoshima, et donc du fait qu'elle ne souciait absolument pas des autres membres de Soldats de l'Espoir. Kotoko informe alors les adultes présents que briser le controlleur reviendrait à faire faire exploser tous les casques, et donc de tuer tous les enfants, selon une conversation qu'elle a entendu entre Monaca et Kurokuma. Quand Tôko parvient à empêcher Komaru de le faire, Kotoko saute sur Haiji Towa pour s'assurer qu'il n'intervienne pas.

Après l'attaque du Big Bang Monokuma, Kotoko s'approche de Monaca, bloquée sous les débris, pour lui dire que malgré tout, elle aime toujours Monaca, et donc que la meilleure fin pour elle serait une fin adorable. Elle lui fait une dernière révérence, et part en laissant Monaca.

Suite Modifier

Une image dans les crédits montre Kotoko, Nagisa, Masaru et Jataro, ensemble, sains et saufs mais amochés, entrain de lutter contre un groupe d'Enfants-Monokuma. Kotoko a perdu une de ses cornes.

Ultra Despair Hagakure Modifier

Chapitre 3

[...]

Chapitre 5

[...]

Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Futur Modifier

Episode 01 - "Third Time's the Charm" Modifier

Kotoko est brièvement vue aux côtés des autres Soldats de l'Espoir (sauf Monaca Towa) entrain d'entourer le Serviteur, à genoux, au début de l'épisode.

Épisode 07 - "Ultra Despair Girls" Modifier

Kotoko se trouve dans un des hôtels de Towa City avec Nagisa Shingetsu, Jataro Kemuri et Masaru Daimon. Elle écoute en silence Nagisa donner des instructions par téléphone à Komaru Naegi et Tôko Fukawa sur où trouver Monaca, apparement assez troublée.

Super Danganronpa 2.5: Komaeda Nagito to Sekai no Hakaimono Modifier

Kotoko fait un caméo avec les autres Soldats de l'Espoir, et est vue s'amuser avec eux dans le fond, penchée vers Monaca Towa.

Relations Modifier

Monaca Towa Modifier

Kotoko apprécie énormément Monaca, et fait tout pour pouvoir la contenter. Parmi les Soldats de l'Espoir, c'est elle qui donne le sentiment d'être la plus dévouée à leur fédératrice. Kotoko prend très souvent le parti de Monaca, même quand il est injuste, et la supplie souvent de bien vouloir lui pardonner quand elle fait quelque chose qui ne plait pas à celle qu'elle considère comme son amie. Kotoko respecte donc beaucoup Monaca.

Paradoxalement, c'est aussi Kotoko qui le montre la plus d'animosité envers elle après avoir découvert sa trahison, allant même jusqu'à l'insulter et lui donner des ordres. Kotoko semble profondément blessée d'avoir été trompée, et, même si elle essaie de ne pas l'avouer, en veut énormément à Monaca.

Cette attention n'est pas vraiment réciproque, car Monaca ne porte aucun intérêt pour Kotoko, et assaie même de la tuer à plusieurs reprises en envoyant des Monokuma ou Enfants-Monokumas à ses trousses. Cependant, quand Monaca est bloquée dans les débris de Towa Hills, se rendre compte qu'elle n'a plus le soutien de Kotoko semble lui faire un choc.

Nagisa Shingetsu Modifier

Kotoko semble respecter Nagisa, et avoir confiance en lui. Même s'ils ne sont pas vraiment proches à proprement parler, Kotoko a tendance à accepter les recommandations de Nagisa sans trop discuter. Elle reconnaît probablement en lui des qualités de chef qui ont quelque chose de réconfortant dont elle a aussi besoin.

Elle évite cependant par orgueil de montrer son affection pour lui, et s'amuse beaucoup de se moquer de lui et de l'ennuyer gentiment quand elle en a l'occasion.

Masaru Daimon Modifier

Masaru et Kotoko sont rarement vu entrain de communiquer, étant donné que Masaru disparaît assez vite, mais les panels dessinés par Jataro Kemuri trouvés au début du chapitre 3 de Danganronpa Another Episode indiquent qu'ils étaient probablement bien plus proches que ce qui a été montré. Ils sont souvent représentés à deux, en combat comme en scène plus fantaisiste, allant même jusqu'à dépeindre Masaru en prince, dansant avec Kotoko en princesse. Cela pourrait laisser sous-entendre que leur amitié était si marquée que Jataro y voyait une sorte d'amour entre les deux.

Leur proximité ne semble pas étonnante étant donné que ce sont les deux membres des Soldats de l'Espoir les plus extravertis, au comportement le plus explosif.

Jataro Kemuri Modifier

Il est assez dur de définir la relation entre Kotoko et Jataro. D'un certain côté, ils semblent amis, mais en même temps, Kotoko apparaît comme la membre du groupe détestant le plus Jataro. Elle est souvent vue entrain de se moquer de lui, et affirme même ne pas l'aimer, mais cela aurait juste pu être dit pour plaire à Monaca. Il est probable que Kotoko éprouve une affection pour Jataro, en temps que camarade, mais soit rebutée par sa façon d'agir ou de parler, lui donnant un sentiment de malaise dont elle se moque.

Jataro ne semble pas en vouloir ou réagir outre mesure au comportement de Kotoko.

Kurokuma Modifier

Kotoko était aussi la membre de Soldats de l'Espoir la plus virulente contre Kurokuma. Pour elle, il était juste ennuyant et inutile, et n'était qu'un déchet qui méritait d'être jeté ailleurs.

Réaliser qu'il complotait avec Monaca depuis le début n'a dû que renforcer son antipathie envers lui.

Junko Enoshima Modifier

Junko est une figure fraternelle pour Kotoko. Comme pour les autres Soldats de l'Espoir, elle est une héroïne qui les a sauvé de leur situation cauchemardesque.

Elle semblait cependant être l'une des moins dépendante des paroles de Junko, comme le montre le panel dessiné par Jataro, où elle et Masaru sont les deux seuls à ne pas rougir en présence de Junko.

De ce fait, malgré la colère, elle a plutôt réussi à accepter le fait qu'elle avait été utilisée, et à aller de l'avant sans regretter ses actions pour autant.

Komaru Naegi Modifier

Kotoko a une relation assez spéciale avec Komaru, et assez à sens unique. Elle voit en elle le côté "totalement adorable" qui lui a tant fait du mal. Si elle ne lui en veut pas vraiment pour ça, elle se défoule quand même sur elle en utilisant cette excuse, et semble même en souffrir. Quand Kotoko agresse Komaru, elle lui dit que ce n'est pas vraiment sa faute, car elle n'a pas choisi d'être adorable, mais qu'en temps que tel, c'est aussi sa destinée d'être abusée des autres.

Elle en veut cependant à Komaru d'être une "Démon", et évite de trop se rapprocher d'elle, même si Komaru a souvent aidé Kotoko, et qu'elle semble particulièrement ouverte à l'écouter.

Tôko Fukawa/Syô le Génocidaire Modifier

Tôko n'aime pas vraiment Kotoko, qu'elle considère comme une "gamine" un peu dérangée. Cependant, elle reste assez douce avec Kotoko, et ne la blesse jamais (sous la forme du Génocidaire).

Kotoko trouve que Tôko et son autre personnalité sont des pervers, et ne les aime pas vraiment, cependant sa désobligeance envers elle est minimale par rapport à ce que Kotoko dit ou fait habituellement.

Kotoko pense probablement mieux de Tôko depuis qu'elle l'a aidé à ne pas détruire la manette dans Danganronpa Another Episode.

Kanon Nakajima Modifier

[...]

Trivia Modifier

  • Le nom de Kotoko, "Utsugi" (空木) signifie littéralement "arbre vide" et est actuellement le nom Japonais pour un genre d'arbuste scientifiquement connu comme Deutzia.
  • Son nom donné est composé du kanji 言 signifiant "mot" ou "dire" et 子 - "enfant".
  • En général, Kotoko aime les choses sucrées, et n'aime pas les choses salées.
  • Kotoko semble aimer les fraises, car ses sous-vêtements et draps de lit ont tous les deux des motifs fraises dessus.
  • Lors d'un de ses dialogues (anglais) pendant son combat contre Syô le Génocidaire, Kotoko affirme qu'elle a 18 ans après avoir été partiellement déshabillée. Ce mensonge est une référence au fait que de nombreux jeux japonais "osés" affirment que leurs personnages sont majeurs, malgré leur apparence parfois enfantine.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .