FANDOM


Komaru Naegi




Komaru Naegi (苗木 こまる Naegi Komaru) est la protagoniste de Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls et est la petite sœur de Makoto Naegi.

Apparence Modifier

Komaru a des cheveux courts bruns, coupés en carré plongeant, et des yeux verts, avec de longs cils. Pendant le jeu, elle est souvent qualifiée d'assez mignonne.

Elle porte un uniforme scolaire japonais de type marin. Komaru possède également un épis similaire à celui de son frère. Plus jeune, ses cheveux formaient une coupe au bol classique, sans épis. Son uniforme était constitué d'une chemise blanche, d'un veston, d'une jupe marron et d'un ruban rouge.

Komaru est assez expressive.

Personnalité Modifier

Komaru a toujours donné l'impression d'être une jeune fille enthousiaste et optimiste. Assez joyeuse, sans complexe apparent, elle est assez sociable.

Komaru est aussi assez franche, et donnera son opinion, souvent de façon bienveillante, même si elle est susceptible de blesser. Elle est aussi assez émotive, et s'emballe vite si quelque chose lui plait, ou, au contraire, la rebute. Elle reste une jeune fille assez douce, qui s'énerve peu, ou en tous cas, hausse rarement le ton.

Elle est assez enfantine, et apprécie grandement les défis ou les énigmes, et n'hésite pas à se venter si elle réussit quelque chose.

Au fur et à mesure de ses aventures, Komaru devient plus brave et confiante, et développe un certain sens moral, qui la pousse à agir contre la Tragédie.

HistoireModifier

Avant la Tragédie Modifier

Komaru est née au Japon, dans une famille tout à fait commune, constituée d'un père, une mère, et un grand-frère de quelques années, Makoto Naegi.

Il est dit qu'elle passait beaucoup de temps avec son frère, à regarder la télé ou lire des mangas par exemple.

Komaru était une enfant assez sociable, et avait plusieurs amis, comme une fille appelée Chieko.

Son enfance était tout à fait classique, même si elle prétendait pouvoir voir des fantômes pendant sa jeunesse.

Pendant la TragédieModifier

Komaru a été kidnappée au début de cet événement par les Ultimes Désespoir, pour être enfermée dans un appartement de Towa City, une ville à priori épargnée par la Tragédie. Elle y a logée jusqu'à la fin de la vie Lycéenne de l'Assassinat Mutuel, dans l'impossibilité de sortir.

Son enlèvement avait été filmé pour servir de motif lors du premier chapitre de Danganronpa: Trigger Happy Havoc.

Danganronpa Another Episode: Ultra Despair GirlsModifier

Prologue : Les Soldats de l'Espoir Modifier

Komaru est vue pour la première fois dans un appartement, où elle dit être enfermée depuis plus d'un an. Elle se présente comme une jeune fille tout à fait normale, qui vit dans une situation qui ne l'est pas du tout. Un matin, alors qu'elle attend son petit déjeuné, quelqu'un vient toquer à sa porte. Alors qu'elle pense que des secours sont enfin venus la libérer, elle finit nez à nez avec un Monokuma, qui essaie de l'attaquer. Après une courte fuite, elle rencontre Byakuya Togami, qui lui offre son Hacking Gun, un pistolet à ondes électromagnétiques en forme de mégaphone, capable de stopper et détruire les Monokuma. Byakuya l'informe qu'il est de la Fondation Futur, et qu'il a été mené dans ces appartements. Il lui recommande de fuir, et de rejoindre les autres membres pour pouvoir s’échapper.

Après cela, Komaru rejoint le bâtiment le plus proche, qui se trouve être un restaurant. Elle essaie de prévenir les clients et serveurs, en vain, qui pensent qu'elle est folle, ou joue juste une mauvaise blague. A ce moment là, des dizaines de Monokuma arrivent, et font un ravage, laissant Komaru en unique survivante.

Son attention est attirée par un écran qui se trouvait là, alors que le présentateur se fait tuer lui aussi, par un groupe d'enfants autoproclamés Soldats de l'Espoir, qui annoncent qu'une chasse vient de commencer dans Towa City.

Komaru rencontre un des membres de la Fondation Futur, blessé, qui lui indique de continuer à avancer pour rejoindre un hélicoptère de leur groupe, et se sauver loin de cette catastrophe. Une fois arrivée, Komaru qui pensait être entre sécurité, se retrouve entourée d'enfants portant des masques de Monokuma, agissant bizarrement. Elle parvient à entrer dans l'hélicoptère, mais seulement pour découvrir qu'un Monokuma est au commandes. Terrifiée, l'hélicoptère devient vite hors de contrôle et s'écrase en piquet vers le sol. Komaru se réveille, entourée de Monokuma, seulement pour s'évanouir sous le choc juste après.

Une fois debout, Komaru se retrouve dans une salle inconnue, où elle fait la connaissance du Serviteur, un homme assez spécial qui prétend avoir modifié son Hacking Gun, qu'il jugeait trop puissant. Après cette courte rencontre, Komaru est ordonnée d'avancer de cet endroit, appelé l'Excalibur, pour rencontrer les fameux Soldats de l'Espoir.

Après les avoir vu en vrai, elle apprend qu'elle va devoir participer de force au jeu de la "Chasse aux Démons". Le Serviteur arrive pour lui mettre un bracelet appelé Monobracelet au poignet, et Komaru fini lâchée en plein cœur de Towa City.

Chapitre 1 - Pleurer pour l'Amour en Enfer Modifier

Komaru atterrit sur le toit de hôpital de Towa City, où elle est à nouveau attaquée par des Monokuma. Cette fois-ci, elle est sauvée par Syô le Génocidaire, qui était à cet endroit exact. Après coup, Komaru rencontre Tôko Fukawa, qui lui demande si elle est bien "Komaru Naegi". Elle l'informe qu'elle est une alliée, chargée de l'aider à fuir la ville. Komaru apprend alors que Tôko a deux personnalités, et qu Byakuya a été capturé par les Soldats de l'Espoir.

Les nouvelles compagnons de route s'aventure donc dans l'hôpital. Tôko lui dit que son but premier est d'aider Byakuya, mais, soulagée d'avoir quelqu'un de son côté, qui la laisse être avec elle, Komaru la prend dans ses bras, ce qui surprend Tôko.

Les deux se dirigent ensuite vers le pont de Towa City, espérant pouvoir passer par là. C'est là bas qu'elles rencontrent Yûta Asahina, autre participant du jeu. Cette entrevue est assez brève, car, s'ils décident de tenter de traverse ensemble malgré l'avis de Tôko, ils font vite face à une impasse. Le pont est, en effet, brisé à mi-chemin. Là, plusieurs Monokuma attaquent le groupe par surprise, et font exploser le reste du pont. Rescapés de justesse, Komaru et Yûta sont sur le point de se décourager sans l'intervention de Tôko, qui leur remonte le moral.

Yûta, à nouveau débordant d'optimisme, décide de traverser à la nage, encore fois, malgré la réticence de Tôko. Il promet à Komaru de réussir, et de leur apporter de l'aide une fois de l'autre côté. Au début un peu sceptique, Komaru change vite d'avis quand elle le voit en action, et commence à encourager Yûta au possible. Cependant, le bracelet de Yûta se met à clignoter pendant sa course, et explose, laissant les deux jeunes filles figées et trempées face à ce spectacle macabre.

Dévastée, Komaru s'en remet une nouvelle fois à Tôko qui lui affirme que mourir en cherchant à se sauver est toujours mieux que de mourir en attendant simplement d'être tué, mots qu'elle tire de Makoto Naegi. Elle lui indique après qu'une station de métro se trouve non loin, et qu'elles pourraient essayer de sortir par là.

Une fois arrivées là bas, les deux tombent dans une arène, remplie d'Enfants-Monokuma, où les attend Masaru Daimon, le dirigeant des Soldats de l'Espoir. Masaru se moque d'elles, disant qu'elles ont été vraiment simple à piéger ici, et qu'un vrai chef n'a pas peur de se mettre en première ligne. Pour les faire paniquer, il ouvre un passage dans l'arène, où se trouve un mont de cadavres, adultes soit-disant tués par Masaru. Ils les provoque en duel, après avoir expliqué pourquoi il hait autant les adultes, et en disant qu'elles en deviendraient bientôt.

Après une courte bataille, Komaru parvient à défier le robot de Masaru, mais, avant qu'elle puisse lui dire quoi que ce soit, ce dernier se fait tirer au loin par les Enfants-Monokuma présents, et disparaît. Komaru est horrifiée de la scène, à la différence de Tôko, qui a vu bien pire. Ensemble, elles quittent l'arène pour s'enfoncer plus loin dans le métro.

Chapitre 2 - La Légende d'une Révolution Modifier

Komaru et Tôko s'avancent dans le métro ensemble, cependant, elles découvrent très vite qu'il est bouché, et se pressent de faire demi-tour suite à un éboulement. Syô aide Komaru à sortir mais, une fois retournée à l'entrée, elles tombent sur deux Enfants-Monokuma qui portent un écran. Celui-ci s'allume, dévoilant Jataro Kemuri, un autre Soldat de l'Espoir, qui prévient Komaru qu'il sera son prochain adversaire. Voulant se faire détester des deux filles, il leur montre un montage morbide de cadavre d'adultes cloués les uns aux autres, dansant comme des pantins, qu'il aurait fait de ses propres mains. Tôko recommande à Komaru de ne pas regarder, mais il est déjà trop tard.

Plus loin, elles tombent sur un autre enfant qui leur offre une amélioration du Hacking Gun. Rapidement après, elles sauvent une personne qui se faisait attaquer par un groupe de Monokuma. Cette personne est en fait un autre Monokuma, tout blanc qui se prénomme Shirokuma. Après leur avoir assuré qu'il n'est pas un danger, Shirokuma leur parle d'un endroit, où plusieurs adultes sont regroupés, sains et saufs, et propose de les escorter là bas. Komaru, n'ayant pas vraiment d'autre option, accepte de s'y rendre.

Après un court voyage dans les égouts, les trois se arrivent au QG de la Résistance, où Komaru et Tôko rencontrent de nombreux adultes louant Shirokuma comme leur sauveur. Parmi eux se trouve Hiroko Hagakure, une adulte qui se démarque par ses actions dans le groupe. Cette dernière organise plusieurs missions de sauvetage, et demande à Komaru, en temps que cible du jeu elle aussi, de l'aider à trouver les "Listes de Cibles" semées dans la ville de Towa City, comprenant des informations sur les autres participants, pour les secourir.

Après cela, elles font aussi la connaissance d'Haiji Towa, chef de la Résistance, qui leur conseille de rester ici en sécurité. Tôko et Haiji se disputent brièvement à cause de la Fondation Futur, qu'Haiji considère comme inutile. L'altercation finie, Shirokuma offre un ordinateur portable à Komaru en lui indiquant qu'en se rendant à la Tour Towa, bâtiment le plus imposant de la ville, elle pourrait peut-être parvenir à entrer en contact avec la Fondation Futur et demander de l'aide. Voyant un tout nouvel espoir en cette tache, Komaru se met en route, accompagnée de Tôko.

Une fois devant la Tour, les filles rencontrent Jataro, qui leur tend une embuscade, avant de s'enfuir. Une fois le combat contre une nombre de Monokuma impressionnant fini, elles entrent dans le bâtiment, et commencent à monter. Ici, elles découvrent une nouvelle victime du jeu. Un adulte, très gentil, concentré sur un ordinateur portable, entrain d'essayer de retirer son Monobracelet. Il est indiqué plus tard que cet homme n'est autre que Taichi Fujisaki, père de Chihiro Fujisaki. Après une discussion où chaque camp s'assure de ne pas être une menace pour l'autre, Taichi informe Komaru et Tôko qu'il pourrait potentiellement réparer l'ascenceur de la Tour, et donc leur donner un gain de temps considérable. Les trois nouveaux compagnons retournent alors sur leurs pas, et arrivent dans le hall central. Pendant que Taichi s'occuper d'hacker l'ascenceur, plusieurs Monokuma les attaque, demandant à Komaru et Tôko de s'occuper d'eux. Une fois cela fini, Taichi les remercie, en leur disant qu'il entrevoit enfin l'espoir de sortir d'ici, mais, à peine fini-t-il ses mots que des Monokuma-Bêtes jaillissent de l'ascenceur et lui sautent dessus, le blessant violement au torse.

Komaru et Tôko n'ont d'autre choix que de laisser l'homme, probablement mort, là où il est, et d'avancer, malgré le chagrin. Une fois en haut, elles tombent sur une autre arène, où cette fois Jataro les attend. A la manière de Masaru, Jataro explique un peu son passé, et les défie.

Combat terminé, Jataro se fait lui aussi emporter par les Enfants-Monokuma placés dans les gradins, et disparaît au loin, laissant seulement son masque aux pieds d'une Komaru toujours horrifiée de ce spectacle.

Quand elles arrivent au sommet, Komaru et Tôko parviennent à établir une connexion laborieusement, même si Tôko encourage souvent Komaru à abandonner, et entrent en contact avec Makoto.

Chapitre 3 - Terrain de Combat pour Jeune Fille Mignonne Modifier

Soulagés de savoir que l'autre va bien, Makoto et Komaru commencent alors à discuter de la situation. Makoto explique, après lui avoir informé qu'il ne sait pas non plus où sont leurs parents, qu'il est à présent un membre de la Fondation Futur. Surprise d'apprendre que lui et Tôko se connaissent, Makoto lui dit aussi que Tôko agit de son plein grès dans cet affaire, sans aucun ordre de ses supérieurs. Il parle aussi de la vie Lycéenne de l'Assassinat Mutuel, et du fait qu'ils en sont trois survivants, avec Byakuya. Komaru, emprisonnée pendant ce temps là, déclare qu'elle n'avait aucune idée de tout ce qu'il se passait à l'extérieur. La Fondation Futur a appris par la suite la localisation des captifs, et s'en suivi alors la capture de Byakuya.

Komaru supplie Makoto de trouver un moyen de retirer son bracelet, mais Tôko intervient, déclarant que cela mettrait Byakuya en danger. Alors qu'elle menace même de tuer Komaru si Makoto agit, le courant coupe, la connexion disparaît, et Tôko et Komaru sont laissées, seules, dans le noir le plus total, au sommet de la Tour Towa. Une fois descendues par une échelle de secours, Komaru demande à Tôko si elle était sérieuse en lui disant cela, ce que Tôko confirme. Cette réponse déçoit Komaru qui est alors en froid avec elle. Ensembles, elles retournent à la base de la Résistance.

Une fois arrivées, elles rencontrent Shirokuma, qui les mène à Haiji, en pleine réunion. Ce dernier est entrain de proposer un plan pour essayer de raisonner les adultes, qui est rejeté presque unanimement par les autres membres. Si Komaru soutien ce plan, Tôko est d'un autre avis. Une nouvelle dispute émerge entre elle et Haiji, où Komaru lui affirme sèchement qu'elle ne peut pas comprendre les sentiments des plus faibles après ce qu'elle a vécu. Avant que la situation évolue en meilleur ou en pire, un adulte arrive dans la salle et informe Haiji que le QG a été découvert, et que des Monokuma les attaque. Si, à deux, elles aident les adultes à se débarrasser d'eux, Haiji continue de penser qu'elles ont mené les robots ici, et donc les emprisonne pendant la nuit dans des dortoirs séparés.

C'est à ce moment là que Kotoko Utsugi, une des membres des Soldats de l'Espoir, arrive pour libérer Komaru, un peu perplexe de cette action. Elle lui dit qu'elle comptait la chasser au début, mais à changé d'avis en voyant à quel point Komaru est adorable. Cela n'était en fait qu'un piège pour que Komaru baisse sa garde, elle finit donc paralysée par l'arme de Kotoko dès qu'elle lui tourne le dos.

Komaru se réveille, un peu plus tard, attaché à un système de "torture", mis en place par Kotoko. Le but est de lui voler son innocence et de l'abuser sexuellement pour lui faire payer le prix d'être née mignonne, comme elle. Son plan est réduit à néant quand Syô le Génocidaire parvient à s'infiltrer pour libérer Komaru, toujours sous le choc. Les deux filles arrivent ensuite dans le donjon de Kotoko, où elle attend les héroïnes dans son arène. Quand Tôko utilise le mot "doux" par mégarde, Kotoko se met à paniquer, et déclenche rapidement lu duel.

Après sa défaite, les Enfants-Monokuma se rassemblent autour d'elle pour l'exécuter, mais Syô sauve la jeune fille, dans le but d'obtenir des informations. Kotoko, encore surprise, ne répond pas de suite, et Nagisa Shingetsu, autre membre de Soldats de l'Espoir, arrive pour calmer la situation.

Il propose à Komaru de la libérer pour de bon, car elle cause bien trop de problèmes dans l'exécution de leur plan.

Chapitre 4 - La Façon dont nous Vivons Modifier

Si Tôko est sceptique, Komaru semble écouter le jeune homme. Pour prouver sa bonne volonté, Nagisa décide de retirer le Monobracet du poignet de Komaru, et lui parle d'un passage secret qu'elle peut emprunter pour sortir de la ville. N'ayant aucune autre option sur le moment, elle décide de le suivre.

Nagisa les escorte donc en direction d'un temple. A sa grande surprise, ils sont parfois attaqués par des Monokuma en route, alors que son statu devrait leur donner une immunité. En chemin, Nagisa explique la peur des enfants envers les adultes, et ce que ses parents ont fait de lui. Une fois sur place, le Serviteur apparaît pour essayer de convaincre Komaru de rester en ville. En insistant sur la trahison de Nagisa, il réussi à le faire fuir, pour pouvoir discuter, seul avec les deux filles. Il affirme être assez déçu que Tôko ait brisé leur pacte, en amenant Komaru ici. Il explique que sa rencontre avec Komaru était prémédité par lui, et que tout ce plan est dû aux actions de Makoto, l'homme qui a défié Junko Enoshima sans qu'il puisse en être témoin.

Déçue de cette révélation, Komaru se met à pleurer, ce qui fait paniquer Tôko, qui lui dit qu'elle n'aurait jamais dû lui faire confiance de toute façon. Pour la forcer à quitter la ville, Tôko laisse sa place à Syô, qui "attaque" Komaru pour lui faire prendre peur, mais Komaru réalise que ce n'est que de la comédie.

Alors le Serviteur s'approche, et rappelle à Tôko que, si elle ne coopère pas, Byakuya sera en danger. Il lui jette de la poudre au visage, pour la faire éternuer, et repasser en Syô, pour qu'elle attaque Komaru pour de bon, mais Syô l'attaque lui, à la place, rappelant qu'elle et Tôko partagent leurs sentiments. Quand Syô se prépare à en finir avec le Serviteur, Komaru s'interpose, en lui disant que si elle fait ça, elle ne serait jamais membre de la Fondation Futur aux côtés de Byakuya.

Komaru propose à Tôko de demander l'aide d'Haiji et Shirokuma afin de trouver un plan pour libérer Byakuya. A leur arrivé, la base est à nouveau attaquée par des Monokuma, venant, selon Shirokuma, d'une brèche dans la base. Sur place, Shirokuma demande à Komaru de lui tirer dessus pour le faire exploser, et fermer le trou. Komaru refuse, donc Shirokuma prétend l'attaquer à son tour, pour la forcer à agir. L'explosion qui s'en suit, assez violente, leur fait perdre connaissance.

Quand elles se réveillent, des adultes les informe que l'attaque est terminée grâce au sacrifice de Shirokuma. Alors que la base est dévastée, Komaru trouve le courage de monter sur le van dans la base, pour se lancer dans un discours de raliement qui marche auprès des adultes. Shirokuma, qui n'est plus qu'une tête, vient les féliciter, et Haiji vient voir les deux filles ppur leur annoncer qu'il a finalement décidé d'agir, en utilisant son "Joker".

Après un court trajet en moto, que Komaru conduit, le trio arrive dans les usines du Groupe Towa. Ils descendent plusieurs étages, rencontrant des Monokuma fonctionnels, mais aussi des Monokuma non assemblés au passage. Au dernier sous-sol, Haiji leur présente le "Joker" dont il parlait : le Big Bang Monokuma, un Monokuma géant, orné d'une couronne, arme de destruction massive. Cette vision laisse Komaru et Tôko perplexes et assez réticente face au plan d'Haiji, mais, avant qu'elles puissent réellement en discuter, Nagisa arrive pour tenter d'éliminer l'arme. Komaru et Tôko parviennent à l'en empêcher au prix de la vie de Nagisa, qui finit écrasé par le bras gauche de son robot.

Haiji est donc aux contrôle de l'arme géante, prêt à entrer dans la ville de Towa City pour l'affrontement final.

Chapitre 5 - "Absolute Despair Girl" Modifier

Dehors, le chaos et le stress reignent. Les adultes sont sous pression, prêt à attaquer les enfants au moindre mouvement. Cette situation est dangereuse, et risque de dégénérer. Shirokuma, tenu par Hiroko, conseille à Komaru de s'infiltrer dans Towa Hills, QG des Soldats de l'Espoir, tant que le Big Bang Monokuma occupe les forces des enfants.

Les filles se dirigent donc vers l'endroit en question, prêtes à faire face aux difficultées sur le chemin. Un des premiers obstacle est une porte verrouillée, à reconnaissance rétinienne. Pour pouvoir avancer, Komaru doit trouver le cadavre de Tokuichi Towa, ancien directeur du groupe, et prendre sa tête avec elle pour pouvoir utiliser ses yeux. Sous le choc, Komaru est en proie à quelques hallucinations, qu'elle considère être l'esprit de Tokuichi qui l'a possédé, mais Tôko parvient à la calmer.

Plus tard, elles tombent sur Kotoko, accrochée à une poutre, encerclée par des Monokuma, entrain de prier pour avoir de l'aide. Après l'avoir secourue, Kotoko leur donne des information sur où trouver Byakuya et où trouver Monaca Towa (dernière membre du groupe antagoniste), en leur conseillant de lui faire face, pour prouver sa bonne volonté. Kotoko part ensuite de son côté, pour trouver la manette qui contrôle les casques des Enfants-Monokumas. Elles atteignent ensuite une chambre de torture, où Haiji les rejoins, pour leur expliquer que cette chambre était utilisée pour torturer les proches des adultes encore en cavale. Plus loin, Komaru et Tôko tombent sur les chambres des Soldats de l'Espoir, détaillant un peu leur état d'esprit, mais aussi sur une chambre étrange, accessible par une échelle, couverte du sol au plafond de photos de Junko Enoshima.

Après une longue marche, elles arrivent devant le dirigeable Excalibur, au sommet de Towa Hills. A l'intérieur, Kurokuma les accueille en leur donnant une énigme sur où trouver Monaca. Après cela, les personnes présentes découvrent que Monaca n'a, en fait, jamais été handicapée, et qu'elle a mis en scène cette infirmité pour obtenir quelques faveurs de son entourage. Après une courte confrontation entre Monaca et Haiji, qu'on apprend être son frère, Monaca invoque son robot et défie Komaru. Après sa victoire, Monaca feint d'être triste, et offre à Komaru la manette, en l'insitant à la briser, pour, soit disant, mettre un terme à cette situation et briser les espoirs de Monaca.

Cale n'est en fait qu'une ruse, et Komaru s'en doute un peu, mais Haiji, de son côté, force Komaru à agir. Ce stress pousse Komaru à se rappeler que c'est partiellement à cause de son discours qu'ils en sont arrivé là, et que son implication n'est, du coup, pas négligeable. Kotoko intervient alors, pour mettre au courant Komaru que si elle brise la manette, alors les casques de tous les enfants exploseront, les tuant au passage. Komaru se perd donc totalement, incapable de décider, et accablée de voir que les adultes, dehors, n'ont que faire du destin des enfants. Pendant qu'Haiji et Kotoko se battent sur la décision que devrait prendre Komaru, Monaca lui montre une vidéo montrant deux adultes, les parents présumés de Makoto et Komaru, morts, dans la salle de torture, ce qui fini d'achever Komaru. Alors qu'elle s'apprête à briser la manette à cause de son désespoir, Monaca en profite pour dévoiler son véritable plan : créer une successeur à Junko Enoshima (Junko Enoshima II), et faire que cette successeur ne soit nulle autre que Komaru, sœur de l'Ultime Espoir.

Soudainement, Tôko prend la manette des mains de Komaru, affirmant qu'elle ne laisserait pas le désespoir s'emparer d'elle, et que jamais elle ne la laisserait faire de mal aux enfants, même si les adultes l'encouragent à le faire. Haiji essaie d'intervenir, mais Kotoko lui saute dessus pour l'en empêcher. A ce moment là, le sol se met à trembler, et le plafond se brise devant eux pour dévoiler le Big Bang Monokuma. L'arme tente de les attaquer, à la surprise générale, car seuls les Towa sont censés pouvoir le contrôler. Kotoko, Haiji, Tôko traînent Komaru à l'extérieur, en sécurité, mais Monaca, absorbée par son échec, reste dans les décombres, seule.

Juste après cette fuite, Tôko gifle Komaru pour la faire revenir à la réalité, et lui demande qui elle veut sauver entre les enfants et les adultes. Komaru fond en larmes, déclarant qu'elle veut aider les deux camps. Le Big Bang Monokuma revient, ne laissant pas d'autre choix aux filles que de l'affronter. Après une bataille éprouvante, le Big Bang Monokuma cesse de fonctionner, dévoilant, au passage, la personne qui le contrôlait : Shirokuma.

Épilogue - "Le Monde Changeant que Nous Avons Créé" Modifier

Komaru informe Tôko qu'elle a pris la décision de rester dans la ville de Towa City. Tôko s'énerve, ne comprenant pas cette décision car Komaru voulait tant partir avant. Elle lui dit qu'elle a acquis suffisamment de confiance en elle pour rester protéger les adultes et les enfants, mais aussi que si elle partait avec la Fondation Futur, l'implication du groupe Towa finirait par être découverte. Cela résulterait, selon Komaru, en une nouvelle guerre entre la Fondation Futur et les Vestiges du Désespoir.

Komaru décide donc de rester ici, comme "otage", pour éviter une quelconque manœuvre du groupe de Makoto. Tôko décide de rester avec elle, pour honorer leur amitié, mais aussi en déclarant qu'elles seraient à peine suffisantes pour avoir un échange équitable contre la libération de Byakuya.

Après sa libération, Byakuya montre à Makoto une vidéo de Komaru, où elle lui donne ses raisons de rester. Elle affirme qu'elle sera en sécurité tant que Tôko est avec elle, et qu'elle a le Hacking Gun de Byakuya. Aussi, elle dit qu'elle attendra que tous les Vestiges du Désespoir soient anéantis pour quitter la ville. Elle conclu en disant à Makoto que leur parents sont peut-être encore en vie, vu qu'elle n'a trouvé aucune trace d'eux là où Monaca torturait les adultes.

Après le générique de fin, Komaru est vue entrain de chasser Tôko sous le Soleil de la ville de Towa City.

Danganronpa 3 : Futur Modifier

Épisode 06 - Aucun Homme n'est une Île Modifier

Komaru est vue pour la première fois dans une chambre d'hôtel dans la ville de Towa City, entrain de chasser Tôko Fukawa pour la forcer à prendre un bain. Elles reçoivent un appel de Byakuya Togami, qui leur indique probablement la situation dans laquelle se trouve les membres de la Fondation Futur pris aux pièges, et de l'implication de Monaca Towa. Les deux prennent leurs armes respectives : l'Hacking Gun, et la taser, prêtes à aller sur le terrain.

Épisode 07 - "Ultra Despair Girls" Modifier

Komaru et Tôko avancent, le long d'une route remplie de Monokuma agressifs. Komaru contact Nagisa Shingetsu, ancien dirigeant des Soldats de l'Espoir, pour obtenir quelques information sur la location de Monaca. Nagisa s'oblige, mais leur demande de ne pas être trop dures avec elle, vu qu'elle reste pour eux une ancienne amie.

Une fois sur les lieux, Komaru et Tôko se font prendre en embuscade par un nombre très conséquent de Monokuma et de robots. Monaca apparaît sur un écran, mais abadonne presque immédiatement, déclarant que, de toute façon, le désespoir ne gagnerait jamais face à l'espoir, avant de faire exploser sa base.

Un peu après, les deux retrouvent Monaca, dans un van remplie de déchets. Monaca leur affirme qu'elle n'est pas l'instigateur du Dernier Assassinat Mutuel, mais les informe aussi qu'un des survivants de la Vie Lycéeene de l'Assassinat Mutuel mourra à cause de Makoto Naegi. Elles essaient en vain d'obtenir plus d'informations, mais Monaca appelle deux Monokuma, qui projettent son van directement dans l'espace. Komaru et Syô le Génocidaire sont accrochées pendant quelques secondes mais, si Syô insiste pour attraper Monaca, Komaru arrive à la convaincre de la laisser partir, et de se laisser tomber afin de rester en vie. Komaru utilise la fonction LINK (litt. "LIEN") de son Hacking Gun pour contrôler leur atterrissage à l'aide de Monokuma. Soulagées que les deux soit saines et sauves, Komaru affirme qu'elle pense que Monaca reviendra un jour.

Vers la fin de l'épisode, Komaru arrive à prendre le contrôle du robot Miaya Gekkogahara pour contacter Makoto, et lui faire un bref rapport de la situation.

Épisode 08 - Qui a Tué le Rouge-Gorge Modifier

Alors qu'ils discutent, Makoto est impressionné de comment Komaru a grandit, et est devenue mature. Komaru lui répond qu'elle aimerait qu'il puisse venir la récupérer quand toute cette affaire serait finie, mais la communication se coupe avant qu'ils puissent dire d'avantage.

Épisode 12 - C'est toujours le plus sombre Modifier

Komaru et Tôko sont revues dans leur chambre d'hôtel entrain de regarder la vidéo d'espoir de Ryôta Mitarai.

Danganronpa 3 : Espoir Modifier

Komaru est revue, quelques mois après le Dernier Assasinat Mutuel, entrain d'offrir des boissons à Tôko Fukawa et Aoi Asahina devant la nouvelle Académie Kibôgamine mise en place par son frère.

RelationsModifier

Makoto NaegiModifier

Komaru et Makoto semblent avoir une bonne relation, étant donné qu'elle est considérée comme la personne la plus proche de lui dans Danganronpa: Trigger Happy Havoc. La vidéo montre Komaru et ses parents encourageant Makoto après qu'il ait réussi à entrer à l'Académie Kibôgamine.

Quand Komaru parvient à entrer en contact avec Makoto durant le chapitre 3 de Danganronpa Another Episode, elle semble particulièrement soulagée et heureuse de savoir qu'il va bien, ce qui est réciproque.

Tôko Fukawa Modifier

Komaru se rapproche énormément de Tôko pendant son aventure à Towa City. Elle a toujours été amicale avec elle, ce qui surprenait un peu Tôko au début, qui est plus habituée à être moquée qu'autre chose.

Malgré le manque d'intérêt qu'elle lui portait, et parfois même ses comportements fait pour que Komaru ne l'apprécie pas trop, Komaru a continué à faire confiance à Tôko, et à la voir comme une amie.

Finalement, les deux sont devenues très bonnes amies, et vraiment très proches. Tôko déclare même que Komaru a réussi à lui faire voir "l'espoir" comme jamais auparavant. Elles décident de rester ensemble même après avoir eu l'occasion de se séparer, pour aider de leur côté la Fondation Futur tout en restant à deux.

Syô le Génocidaire Modifier

Komaru a eu moins l'occasion de rencontrer Syô, mais, même si elle est un peu plus sur ses gardes avec elle que Tôko, elle semble la respecter et l'apprécier tout autant. Komaru n'a, malgré tout, aucune crainte de parler à Syô et de lui reprocher certains comportements.

Sachant que Syô et Tôko partagent leurs émotions, on peut supposer qu'elle est aussi attachée à Komaru que l'est Tôko. Les deux sont donc de très bonnes amies.

Haiji Towa Modifier

Haiji respecte un peu Komaru pour ses compétences pour combattre les Monokuma, malgré tout, il semble quand même la voir comme une enfant, susceptible de faire des erreurs. A cause de cela, il n'a pas peur de lui donner parfois des ordres ou de s'énerver contre elle par manque de patience.

Komaru semble respecter Haiji pour son rôle dans la Résistance, et relativement l'apprécier.

Shirokuma Modifier

Komaru apprécie énormément Shirokuma. Même si elle était méfiante à propos de son identité de Monokuma à leur rencontre, Komaru a très vite appris à lui faire confiance, et à le reconnaître pour tout ce qu'il a fait pour la Résistance. Cette relation semble réciproque, et les deux éprouvent beaucoup de tendresse l'un pour l'autre.

Komaru est particulièrement touchée quand elle doit tirer sur Shirokuma pour le faire exploser dans le Chapitre 3, et refuse même de le faire au début, forçant Shirokuma à faire semble d'attaquer Komaru pour la convaincre d'agir.

Au final, il est révélé que Shirokuma manipulait juste Komaru, et il n'est jamais vraiment montré si Komaru a compris qu'elle avait été utilisée par le robot ou non.

Hiroko Hagakure Modifier

Komaru et Hiroko sont assez proches. Tout en se respectant aussi pour leur travail et accomplissements respectifs, les deux semblent se considérer comme des alliées, presque amies. Hiroko donne l'impression d'avoir un peu de tendresse pour Komaru, notamment par la façon dont elle lui parle (en utilisant des surnoms), ce qui est rendu par Komaru, qui est impressionnée par Hiroko et son calme et charisme naturel.

Yûta Asahina Modifier

Yûta et Komaru se sont vite rapprochés pendant leur courte rencontre. A la manière de leurs frère et sœur, Makoto Naegi et Aoi Asahina, les deux s'entendent à merveille. Yûta est souvent vu entrain de vouloir aider ou réconforter Komaru, ce qu'elle semble apprécier, même si elle reste plus réservée que Yûta.

Komaru a été grandement affectée par la mort de Yûta.

Soldats de l'Espoir Modifier

Komaru a une relation légèrement différente avec chaque membre, mais certain traits sont communs, et ressortent spécialement. Parmi eux, il y a beaucoup d'incompréhension et de crainte. Komaru ne semble pas vraiment comprendre pourquoi les Soldats de l'Espoir agissent ainsi, pourtant, elle donne l'impression d'éprouver un peu de pitié pour eux, et est parfois vue entrain d'essayer de les raisonner, ce qui échoue la plupart du temps.

Sa relation avec Nagisa Shingetsu, Masaru Daimon, Kotoko Utsugi et Jataro Kemuri semble d'améliorer avec le temps, étant donné qu'ils deviennent alliés dans Danganronpa 3 : Futur. Cependant, même si elle semble moins déstabilisée par les actions de Monaca Towa, elles restent officiellement ennemies.

TriviaModifier

  • Son prénom est le japonais de "être troublé" ou "inquiet".
    • Le nom de Komaru est noté en hiragana, sa version kanjis est écrite - 小丸 -,qui signifie "petit et parfait". Le caractère - 丸 - est aussi retrouvé dans l'expression - 弾丸 - (dangan), qui veut dire "balle". Le prénom de Komaru est donc peut-être significatif de son lien avec Makoto Naegi, le premier personnage de la série à utiliser des "Truth Bullets".
  • Son nom de famille - 苗木 - signifie "jeunes plants" ou "semis".
  • Komaru porte souvent différents surnoms dans Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls. Parfois "Omaru" par Tôko Fukawa ou "Dekomaru" par Syô le Génocidaire, elle est aussi appelée "Koko" par Hiroko Hagakure dans la version anglaise.
  • Komaru est une personne tout à fait normale, même si elle a quelques particularités "inquiétantes" selon Tôko Fukawa.
    • Il semblerait que Komaru puisse sentir et parfois communiquer avec les esprits.
    • Ses nourritures préférées sont les yeux de thon, le kangourou et les nids de moineaux.
  • Komaru aime parler dans les ventilateurs, et admet qu'elle est assez mauvaise en maths quand sa "Liste de Cible" est examinée.
  • Son manga favori est "La Bombe en Elle".
  • Komaru est fan de Sayaka Maizono, autoproclamée "Sayaker" dans la version anglaise.
  • Dans le Chapitre 1, Komaru déclare accidentellement qu'elle ne sait pas faire de vélo.
    • Dans le Chapitre 4, elle est vue entrain de conduire une moto avec Haiji Towa et Tôko Fukawa à bord, sans difficulté apparente.
  • Le sprite de Komaru ou elle "réprimande" quelqu'un est très similaire à celui de Mahiru Koizumi.
  • Dans la vidéo de motivation fournie par Monokuma, Komaru a l'air de porter un uniforme scolaire ressemblant beaucoup à l'uniforme de l'Académie, mais rien ne semble indiquer qu'elle y va également.
  • Sa "Liste de Cible" indique Komaru est un "Démon" particulièrement faible, et simple à chasser, aussi qu'elle représente une bonne occasion pour tester des objets. Cela montra, qu'à l'origine, les Soldats de l'Espoir ne prenaient pas Komaru au sérieux.
  • Komaru apparaît dans le jeu Chain Chronicle: Brave New Continent. Avec une Attaque qui vaut 8650 pour une barre de vie de 5670. Elle se bat avec le Megaphone Hacking Gun avec sa capacité de doubler les dommages causés. Son coup final est appelé "PARALYZE", qui ralentit et fait des dégâts aux ennemis à porté.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .