FANDOM



La classe 78 est une classe de l'Académie Kibôgamine, notablement la seule dont tous les élèves aient survécu à la Tragédie.

Ayant accepté de prendre refuge à l'intérieur d'un bâtiment de l'école, ils se retrouvent enfermés alors que leurs souvenirs sont effacés par Junko Enoshima, leur camarade qui, avec sa soeur Mukuro Ikusaba, forme l'Ultime Désespoir, et qui organise le Vie Lycéenne d'Assassinat Mutuel.

Élèves Modifier

Image Nom Titre Statut
Makoto Naegi VA ID
Makoto Naegi
(苗木 誠)
Ultime Chanceux Vivant
Aoi Asahina VA ID
Aoi Asahina
(朝日奈 葵)
Ultime Nageuse Vivante
Byakuya Togami VA ID
Byakuya Togami
(十神 白夜)
Ultime Héritier Vivant
Celestia Ludenberg VA ID
Celestia Ludenberg
(セレスティア・ルーデンベルク)
Ultime Joueuse Décédée
Chihiro Fujisaki VA ID
Chihiro Fujisaki
(不二咲 千尋)
Ultime Programmeur Décédé
Hifumi Yamada VA ID
Hifumi Yamada
(山田 一二三)
Ultime Créateur de Fanfic Décédé
Junko Enoshima VA ID
Junko Enoshima
(江ノ島 盾子)
Ultime Fashion Victim

Ultime Analyste

Décédée
Kiyotaka Ishimaru VA ID
Kiyotaka Ishimaru
(石丸 清多夏)
Ultime Préfet Décédé
Kyoko Kirigiri VA ID
Kyôko Kirigiri
(霧切 響子)
Ultime Détective Vivante
Leon Kuwata VA ID
Leon Kuwata
(桑田 怜恩)
Ultime Joueur de Baseball Décédé
Mondo Owada VA ID
Mondo Ôwada
(大和田 紋土)
Ultime Biker Décédé
Mukuro Ikusaba VA ID
Mukuro Ikusaba

(戦刃 むくろ)

Ultime Soldat Décédée
Sakura Ogami VA ID
Sakura Ôgami
(大神 さくら)
Ultime Artiste Martiale Décédée
Sayaka Maizono VA ID
Sayaka Maizono
(舞園 さやか)
Ultime Idole Décédée

Toko Fukawa VA ID

Icône Syo le Génocidaire

Tôko Fukawa
(腐川 冬子)

Syô le Génocidaire

(ジェノサイダー翔)

Ultime Romancière

Ultime Tueuse en Série

Vivante
Yasuhiro Hagakure VA ID
Yasuhiro Hagakure
(葉隠 康比呂)
Ultime Voyant Vivant

Description Modifier

Première Année Modifier

Les souvenirs de la vie des membres de la classe 78 à l'Académie Kibôgamine ont été effacés par Junko Enoshima, remontant jusqu'à leur premier jour à l'Académie, les menant à croire qu'ils n'y ont pas encore passé d'année scolaire.

Il y a relativement peu d’informations sur leur année passé à l'Académie, leurs professeurs, activités ou examens passés, mis à part que chaque membre ait réussi à passer en seconde année.

En vue des quelques illustrations officielles disponibles, et photos laissées par Junko Enoshima lors de l'Assassinat Mutuel, il semblerait que la classe était assez soudée. Participant à des activités sportives collectives ou jouant dans la neige dans la cour de l'Académie, ils semblaient avoir lié des amitiés fortes et quasiment semblables à celles se retrouvant lors de l'Assasinat Mutuel.

Pendant la Tragédie Modifier

Après une première année relativement calme pour la classe 78, la Tragédie s'est abattue sur l'Académie Kibôgamine. Alors qu'elle a été quasiment ravagée par les émeutes, le directeur de l'Académie, Jin Kirigiri a décidé d'isoler les rescapés de la classe 78, avec leur accord, dans l'espoir d'éviter une destruction totale de l'école. Le plan consistait à réfugierles élèves ans un bâtiment renforcé de l'Académie en attendant que la situation s'apaise.

Une vidéo présentée dans Danganronpa: Trigger Happy Havoc montre que chaque étudiant avait accepté les conditions de ce plan, et une scène de Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine montre qu'ils ont tous participé au renforcement du bâtiment, en scellant toutes les issues. Une fois en sécurité, ils ont vécu une autre année paisible, sans savoir qu'ils étaient enfermés avec les Ultimes Désespoirs, Junko Enoshima et Mukuro Ikusaba.

Peu après, Junko a réussi à retirer les souvenirs de ses camarades en exploitant les technologies développées à l'Académie Kibôgamine, dans le but d'engranger la Vie Lycéenne d'Assasinat Mutuel.

Danganronpa: Trigger Happy Havoc Modifier

Les quinze participants et ex-camarades de classe se sont réveillés dans des classes qui leur étaient inconnues, seuls, se souvenant simplement s'être rendus dans l'Académie pour leur première rentrée.

Ils se rassemblent tous dans le hall pour se présenter, et se dirigent ensuite vers le gymnase où ils font la rencontre de Monokuma, un ours robotique sous le contrôle de Junko Enoshima. Mukuro Ikusaba se trouve parmi eux, déguisée en Junko, pour ne pas éveiller de soupçons en raison de son réel talent d'Ultime Soldat, par ailleurs jugé pas assez intéressant par sa sœur.

Après une courte introduction, les élèves reçoivent un Monopad contenant plusieurs règles. Monokuma leur annonce qu'ils vivront ici pour l'éternité. Comme aucun étudiant ne se rappelle de la situation à l'extérieur, ni du fait qu'ils aient eux-mêmes choisis de s'enfermer ici, ils considèrent cela comme une tentative d'emprisonnement, et souhaitent sortir. Monokuma répond alors que pour sortir, ils doivent obtenir leur diplôme, ce qui se fera uniquement s'ils parviennent à assassiner quelqu'un, sans se faire découvrir. Il présente le système de procès de classe, qui se feront après chaque meurtre, là où les participants se rassembleront pour discuter et chercher à déterminer l'identité du coupable. Si le coupable s'en sort, alors tous les autres participants seront exécutés ; à l'inverse, si le coupable est démasqué, alors il sera puni, et les innocents continueront leur vie dans l'Académie.

Après un certain nombre de meurtres, certaines suspicions sur Junko commencent à apparaître parmi les étaudiants encore en vie, principalement grâce à l'aide de Kyôko Kirigiri. Pour éviter d'être démasquée, Junko profite d'une situation où Kyôko est absente pour mettre en place un faux meurtre qui vise à l'accuser. Elle prétend que Kyôko a tué Mukuro Ikusaba (morte auparavant de la main de Junko), mais Makoto Naegi finit accusé à sa place. Cela ne semble pas déranger Junko qui fait le choix de tout de même l'exécuter, mais alors qu'il allait trouver la mort, Alter Ego parvient à le sauver en hackant le sustème de l'exécution. Kyôko parvient à aider Makoto, tombé dans un débarras, et, ensemble, ils défient Monokuma d'organiser un dernier procès de classe où tout sera enfin révélé.

Pendant ce dernier procès, Junko essaie de forcer les étudiants restant à sombrer dans le désespoir en leur montrant ce qu'il se passe à l'extérieur, mais Makoto réussit à les convaincre de restés soudés face à leur ennemie. Après avoir accepté sa défaite, Junko s'exécute elle-même.

Ensemble, Makoto, Kyôko, Byakuya Togami, Aoi Asahina, Tôko Fukwa et Yashiro Hagakure se rapprochent de la porte principale, et décident de rejoindre l'extérieur, prêts à affronter ce qui les attend.

Suite Modifier

Les six survivants se sont donc retrouvés dehors, et ont vite été pris sous l'aile de la Fondation Futur, dont ils ont rejoint les rangs. L'organisation les a aidés à retrouver la mémoire.

Seule Tôko n'a pas pu devenir membre à cause de sa deuxième personnalité, Syô le Génocidaire, jugée trop instable. Elle a alors promis à Byakuya de ne plus jamais laisser Syô tuer quelqu'un pour son propre plaisir, et d'apprendre à la gérer pour pouvoir devenir une vraie membre à ses côtés.

Après avoir appris la mort de Junko Enoshima, beaucoup d'Ultimes Désespoirs se sont suicidés, mais certains ont perpétué les actions du groupe en sa mémoire.

Kyôko Kirigiri est devenue chef de la branche 14 de la Fondation Futur, avec Byakuya Togami, Makoto Naegi et Yasuhiro Hagakure sous ses ordres, alors qu'Aoi Asahina a été affiliée à la branche 13. Tôko a, elle, gardé le titre d'interne.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .